L’Apple App Store impose toujours sa loi à l’Android Market

MarketingMobilitéOS mobiles
Internet mobile

Android comptabilise plus de la moitié des téléchargements d’applications mobiles, mais Apple accapare 85% des revenus globaux générés sur ce marché.

Au bas mot, Apple s’octroierait 85% des revenus générés par la vente d’applications mobiles.

En dépit d’une forte progression des téléchargements sur sa plate-forme Android (plus de 50% du marché), Google pâtit d’un modèle économique essentiellement basé sur une publicité gage de gratuité pour l’utilisateur final.

L’étude menée en ce sens par les analystes de la banque d’investissement Piper Jaffray oppose diamétralement un App Store qui compte 13,5% de titres payants à cette déferlante de contenus accessibles sans requérir de contribution financière.

Il apparaît par ailleurs que 86% des logiciels installés sur l’ensemble des terminaux iOS ont entraîné un paiement préalable.

A cet effet, sur les 5 millions de dollars de recettes engendrés depuis le lancement de son marché applicatif en 2008, Apple a consenti à reverser les deux tiers aux développeurs.

Sans commune mesure, Google n’a pas à rougir, affichant des proportions similaires dans la répartition de ses 341 millions de dollars de revenus, alors que son Market a récemment franchi la barre du demi-million de contenus.

Crédits image : © Cybrain – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur