La Chine accusée de cyber-attaques au sein de l’administration américaine

Cloud

La tension monte entre les représentants du Congrès américain et la Chine, alors que les JO de Pékin approchent.

Les plus hautes instances de l’Etat américain victimes de cyber-attaques chinoises? C’est ce qu’affirment deux représentants du Congrès des Etats-Unis, après avoir fait le constat d’intrusions informatiques en provenance de la Chine en 2006, selon les analyses du FBI.

Les deux hommes politiques sont spécialisés dans la protection des droits de l’Homme et l’un d’entre eux, Christopher Smith, s’est prononcé en faveur d’une loi empêchant toute coopération entre des entreprises américaines et des gouvernements qui limitent un accès libre à Internet, comme la Chine.

Si les représentants n’ont pas pu localiser précisément l’origine des intrusions informatiques, il apparaît clair qu’elles proviennent de Chine. D’autant que ces attaques ne semblent pas isolées : d’autres membres du Congrès américain sont concernés et les gouvernements d’autres pays ont fait le même constat l’année dernière, dont la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

La France déjà touchée

Les deux représentants ont levé le ton mercredi 11 juin, et encouragé leurs confrères à sécuriser leurs ordinateurs. Christopher Smith a avancé avoir “toutes les raisons de croire” que le gouvernement chinois était derrière l’intrusion qui a touché son ordinateur, car il contient des informations sensibles concernant les droits de l’Homme en Chine. Il a rappelé aux autres parlementaires du Congrès de faire particulièrement attention si les noms de dissidents chinois se trouvaient au sein de leurs ordinateurs.

De son coté, le gouvernement chinois n’a pas formellement démenti les accusations américaines. Le ministre des affaires étrangères Qing Gang a rétorqué que la Chine était toujours un pays en voie de développement qui n’avait par conséquent pas les technologies nécessaires pour mener de telles attaques. Il a qualifié “certaines personnes aux Etats-Unis” d’être paranoïaques et les a encouragé a promouvoir une compréhension mutuelle des deux pays au lieu de faire des déclarations sensationnalistes.

Alors que les Jeux Olympiques de Pékin approchent, les relations se tendent entre la Chine et les Etats-Unis. Une tension qui prend clairement la forme d’attaques indirectes sur Internet. Selon le sénateur américain Sam Brownback, le gouvernement chinois a demandé aux grands hôtels locaux de censurer le trafic sur Internet à l’occasion des JO organisés cet été.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur