La Chine, nouvel eldorado pour les malwares

Cloud

Des experts en sécurité IT ont observé une recrudescence des programmes
malveillants en provenance de la Chine.

Des chercheurs en sécurité ont observé une augmentation du nombre de programmes malveillants (malwares) originaires de Chine, ce qui rend la recherche de menaces en ligne de plus en plus difficile.

“Nous avons observé une augmentation progressive de l’activité malwares ces quatre derniers mois. Ces programmes faisaient autrefois figure d’exception, mais on les observe aujourd’hui presque chaque jour”, a déclaré Chris Boyd, directeur de recherche en malware chez FaceTime Communications.

La Chine était traditionnellement le berceau des voleurs de mots de passe à la recherche de noms et mots de passe de connexion pour des jeux en ligne du type World of Warcraft. Les cybercriminels cherchaient ainsi à accéder aux devises et marchandises virtuelles susceptibles d’être vendues sur les sites de vente aux enchères.

Mais FaceTime a observé une nouvelle tendance chez les criminels chinois qui aujourd’hui développent de plus en plus leurs propres téléchargeurs de fichiers et rootkits.

Ces programmes peuvent être utilisés pour contrôler des botnets, installer des logiciels publicitaires et contourner les systèmes de détection des logiciels de sécurité. Comme pour les pirates du monde entier, l’intérêt est ici encore purement économique.

“Ils commencent à réaliser qu’il est possible de générer d’incroyables sommes d’argent en installant simplement des logiciels malveillants,” a ajouté Chris Boyd.

Roger Thompson, directeur technologique d’Exploit Prevention Labs, confirme ces observations. L’éditeur de solutions de sécurité IT a signalé une augmentation de l’activité malwares chinoise au mois de janvier. A cette période, un groupe de pirates chinois est parvenu à pénétrer sur le site Internet du SuperBowl. Le même groupe est également rattaché à une série d’autres attaques en ligne.

La plupart des vulnérabilités de type “zero-day” (exploitation de failles encore non corrigées par les éditeurs) sous Word et Excel qui ont vu le jour ces derniers mois sont également liées aux pirates chinois, ajoute Roger Thompson.

“J’ai toujours pensé que la nouvelle génération de pirates dévoilerait un visage chinois. Ils sont si nombreux, sans compter que leur pays est une puissance technologique émergente”, a-t-il expliqué.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 16 mars 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur