La Commission européenne enquête sur Intel

Cloud

La Commission européenne mène une enquête sur le fondeur de Santa Clara qu’elle soupçonne de pratiques abusives en matière de marketing et de licences.

La Commission européenne (CE) a confirmé vendredi 6 avril qu’elle menait une enquête sur Intel suite au dépôt de deux plaintes, et qu’elle avait demandé au fondeur de réagir aux accusations de pratiques marketing abusives. De son côté, le fabricant de microprocesseurs a bien confirmé qu’il avait fourni à la CE des informations en rapport avec les accords de licence sur sa technologie de bus de données. Un porte-parole anglais de la société s’est refusé à tout commentaire, sauf qu’Intel reste persuadé que ses pratiques commerciales sont “à la fois justes et loyales”.Des pressions sur les fabricants de PCL’enquête semble se concentrer sur les tactiques qu’Intel est soupçonné d’avoir employées pour sanctionner les fabricants de PC qui n’équipaient pas exclusivement leurs machines de ses processeurs, alors qu’il récompensait ceux qui le faisaient. La CE réunit des informations complémentaires auprès des fabricants et revendeurs de PC. Intel est soupçonné de manoeuvres lourdes de conséquences comme la limitation des livraisons de nouveaux processeurs, la diminution des soutiens financiers liés à son budget marketing “Intel Inside” et la rétention d’informations sur l’architecture du bus de ses futurs processeurs.”La Commission européenne a demandé à Intel de réagir aux accusations prétendant qu’il avait abusé de sa position dominante sur le marché des microprocesseurs compatibles Windows en employant des pratiques marketing abusives”, indique une porte-parole de la CE. “La Commission examine deux plaintes différentes déposées contre Intel. Ce n’est pas une remise en cause de l’enquête sur la société menée par la Federal trade commission américaine, comme cela a été sous-entendu dans un article de presse. La CE examine d’ores et déjà les réponses d’Intel. Elle a aussi demandé des informations à plusieurs fabricants et revendeurs de PC.”La domination d’Intel n’est plus ce qu’elle étaitQuoi qu’il en soit, les analystes pensent que les investigations risquent de ne pas être aussi pressantes qu’elle l’ont été auparavant, Intel ne possédant plus la domination du marché qu’on lui connaissait au début des années 90. “J’ai l’impression que si l’on obtient un jugement dans cette affaire, le fait est qu’il ne correspondra plus aux conditions du marché actuel”, estime ainsi Brian Gammage, responsable analyste PC chez Dataquest. Il ajoute : “AMD gagne des parts de marché, et la perception des utilisateurs créée par la campagne ‘Intel inside’, qui suggérait que ce qui se trouve dans la boîte est le plus important, a perdu de sa superbe,”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur