La console Linux se fait désirer

Mobilité

En mars dernier, Indrema annonçait son projet de “Console Linux”. Avec navigateur Internet, lecteur DVD, MP3, TV à la carte et jeux, le tout agrémenté d’un disque dur conséquent. Oui, l'”Indrema entertainment system” promet beaucoup, mais les nouvelles manquent.

Encore une progression de Linux sur ses petits camarades ? Il faut attendre pour le savoir. Patience donc car le jeu en vaut la chandelle. Si l’Indrema entertainment system (IES) débarque effectivement un jour, cette console risque de faire mal. Voyez plutôt  processeur cadencé à 600 MHz, 64 Mo de Ram, disque dur de 8 à 50 Go selon le modèle, port Ethernet à 100 Mbits/s, carte vidéo 3D signée NVidia, slot pour 4 ports USB, etc. Mais le plus redoutable pour les concurrents, c’est qu’elle fonctionnera sous Linux.

Le petit manchot aux côtés de votre télé, ça serait donc pour bientôt. L’IES se branche en effet sur le petit écran. Ensuite, muni d’un clavier sans fil, vous choisissez votre petit plaisir, du DVD à la télé par Internet en passant par l’enregistrement et la lecture de MP3 et les jeux, avec toujours à l’esprit que les logiciels sont libres et les composants graphiques peuvent être mis à jour. En attendant la fameuse X-Box de Microsoft, on espère bien pouvoir tâter un jour de l’IES, dont la sortie était au départ programmée pour la fin de l’été, à un prix aux alentours de 2 100 francs.

Pour en savoir plus : Indrema


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur