La ‘Digital Video’ à portée de Mac

Mobilité

C’est le nouveau cheval de bataille d’Apple : le ‘Desktop Movie’, soit le ‘cinéma pour ordinateur de bureau’. L’adoption du bus FireWire sur quasiment toute la gamme à la Pomme est une des conditions sine qua non pour passer pour le prochain Lelouch de la famille. Le prochain numéro de SVM Mac, en kiosque le 23 juin, fait le tour de la vidéo numérique.

Avec FireWire à presque tous les étages dans sa gamme de produits, Apple se permet de proposer une solution pour que “Monsieur-tout-le-monde” s’y entende en montage vidéo.

Pour en arriver là, la société peut compter sur des grands de l’électronique grand public, comme Sony ou Canon qui ont très rapidement adopté le bus pour leurs caméscopes. Steve Jobs a d’ailleurs rendu hommage lors d’une de ses dernières interventions au fondateur de Sony, qui venait de disparaître.

Avec le soutien de ces industriels, que faut-il de plus ? La possibilité de transmettre les images enregistrées par la caméra vers l’ordinateur : c’est le rôle de l’interface i-Link (la dénomination de FireWire chez Sony), à laquelle tout Macintosh, à l’exception notable de l’iBook, peut se raccorder. Attention toutefois, pour éviter tout problème, il faut que le caméscope réponde à la norme complète IEEE 1394. Ce n’est pas le cas de certains caméscopes. Vérifiez donc la liste des produits agréés Apple sur son site. Il faut ensuite disposer du bon câble : 4 ou 6 broches. Le cas échéant, procurez-vous un câble 4-6 broches (livré en standard avec les derniers iMac DV).

La connectique n’est pas tout. Pour boucler la boucle, Apple a eu la bonne idée de livrer en standard un logiciel de montage vidéo, iMovie, avec les derniers iMac. Il est aujourd’hui téléchargeable gratuitement (voir édition du 10 mai 2000).

L’alliance d’un caméscope DV avec un Macintosh est extraordinaire : on obtient sans trop de peine des séquences vidéo PAL ou NTSC que l’on peut “travailler”, monter, mixer sur son Mac, puis enregistrer le résultat à nouveau sur la caméra. Quelques petites vérifications sont toutefois à faire : il faut de la place disponible sur son disque dur. En effet, chaque minute au format DV “pèse” 216 Mo ! D’autre part, le flux d’image déferle dans l’ordinateur à 3,6 Mo/s. Mieux vaut ne pas lancer de calcul en tâche de fond. Il faut enfin disposer des dernières versions des pilotes : plus le pilote est récent, plus on a de chance de ne pas se trouver confronté à des ralentissements dus à des incompatibilités logicielles.

Si ces conditions techniques sont réunies, il ne reste plus qu’à avoir un peu d’imagination pour étonner toute la famille ! Le numéro d’été de SVM Mac vous y aidera grâce à son dossier complet sur la vidéo numérique. En kiosque le 23 juin.

Pour en savoir plus :

* Guide des produits FireWire agréés par Apple

* Dernière mise à jour des pilotes FireWire


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur