La fibre optique prend peu à peu ses marques en Europe

Cloud

Si l’Europe compte désormais 33 millions de foyers raccordés à la fibre optique, révèle l’IDATE, le nombre d’abonnés au très haut débit peine à progresser.

A défaut de progresser efficacement en France, la fibre optique s’installe en Europe. Et l’année 2010 marque une accélération, surtout au cours du second semestre, rapporte Silicon.fr.

Entre juin et décembre 2010, l’IDATE relève ainsi une croissance de 22% et 21% de la pénétration de la fibre optique résidentielle (FTTH – Fiber To The Home) et au pied de bâtiment (FTTB – Fiber To The Building, couplé à une terminaison cuivre ou Ethernet).

Fin 2010, 22,3 millions de foyers européens étaient ainsi raccordés au très haut débit pour seulement 3,9 millions d’abonnés. Des chiffres qui s’élèvent respectivement à 33 millions et 8,1 millions si l’on intègre la Russie dans les calculs.

« Nous assistons à une croissance soutenue dans le marché européen du FTTH/B, qui est largement stimulée par les pays d’Europe orientale, surtout la Russie”, commente Roland Montagne, directeur de l’unité Telecoms Business de l’IDATE.

“Les opérateurs historiques européens sont de plus en plus impliqués dans le FTTH, et presque tous affichent des plans de déploiement ou déploient déjà de la fibre à grande échelle”.

Bonne nouvelle pour le continent, donc. Mauvaise nouvelle pour la France qui n’affiche qu’une croissance d’adoption de la fibre de 2% au dernier semestre 2010.

A noter que la Suède et la Norvège font à peine mieux avec respectivement 4% et 5% d’augmentation. L’explosion de la fibre vient de l’Est : 61% en Lettonie, 33% en Lituanie, 26% en Estonie. Et ça commence à décoller en Ukraine et Turquie.

Il reste néanmoins à expliquer pourquoi l’Europe affiche un faible taux d’adoption de la fibre optique. Seuls 17,5% des foyers/entreprises raccordées ont souscrit un abonnement très haut débit. Contre 34% aux Etats-Unis et 39% au Japon.

L’Asie constitue d’ailleurs la zone géographique où la fibre est la mieux exploitée avec 69% des utilisateurs mondiaux contre 15 % en Amérique du Nord, 9% en Europe de l’Est et 6% en Europe de l’Ouest.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur