La Fondation Mozilla, concurrente officielle de Microsoft

Cloud

Dans son rapport annuel, Microsoft reconnaît que les activités de la Fondation Mozilla, éditrice de Firefox, représentent une menace sérieuse.

C’est désormais officiel : Microsoft considère la Fondation Mozilla comme une menace sérieuse. Le géant de Redmond redoute notamment les solutions Firefox et Thunderbird, éditées par son rival, qui concurrencent de plus en plus son navigateur Web Internet Explorer et sa messagerie électronique Outlook.

Microsoft a mentionné la Fondation Mozilla pour la première fois dans son dernier rapport annuel, remis le 25 août dernier à la Securities Exchange Commission (SEC), précisant que Firefox “concurrence les fonctionnalités de navigation Web Internet Explorer de notre gamme de systèmes d’exploitation Windows”.

Firefox en plein essor

Et pour cause : Firefox ne cesse de gagner des parts de marché depuis son lancement fin 2004. En Europe, le navigateur Web est désormais utilisé par plus de 10% des internautes depuis juin dernier. Et au niveau mondial, il a franchi le cap des 75 millions de téléchargements en juillet dernier (voir édition du 27 août 2005).

La Fondation Mozilla rejoint ainsi la liste des principaux rivaux identifiés par l’éditeur américain, laquelle comprend des “sociétés et entités bien établies, avec des approches différentes du marché”. Parmi elles, Apple et Real Networks, qui éditent des lecteurs multimédias alternatifs au logiciel Windows Media Player, ou plutôt aux “fonctionnalités de lecture multimédia de notre gamme de systèmes d’exploitation Windows”, préfère écrire Microsoft.

La liste du géant de Redmond comprend par ailleurs IBM, Hewlett-Packard et Sun, qui fournissent des logiciels alternatifs aux produits Windows, tels des systèmes Unix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur