La Free Software Foundation déclare la guerre à Vista

Cloud

L’association qui a vocation à promouvoir l’open source s’engage dans une
vaste campagne destinée à “mettre en garde contre les dangers” de Windows Vista.

La Free Software Foundation (FSF) vient de lancer une vaste campagne à l’encontre du système d’exploitation Windows Vista dans laquelle elle s’engage pour tenter de rallier les consommateurs et les entreprises à sa cause.

La campagne “Bad Vista “ organisera des “actions inhabituelles” afin d’attirer l’attention sur le degré limité de liberté que confère Vista à ses utilisateurs. Peter Brown, président de la FSF, présente la campagne comme une tentative destinée à “libérer les utilisateurs de l’emprise de Microsoft”.

“Windows Vista est présenté comme un meilleur produit alors qu’il s’agit d’une véritable mascarade. C’est une régression globale lorsque l’on s’intéresse à l’utilisation et au contrôle d’un ordinateur”, a déclaré John Sullivann, directeur des programmes pour la FSF. “Bien évidemment, Windows est déjà un système propriétaire et très restrictif, et il mérite d’être rejeté. Mais les nouvelles ‘fonctionnalités’ de Windows Vista constituent un cheval de Troie qui multiplie davantage les restrictions”, poursuit-il.”Nous allons focaliser notre attention sur la façon dont elles fonctionnent, comment leur résister et pourquoi les gens doivent être prudents.”

La FSF est un groupe de pression qui agit dans le but de promouvoir la libre circulation des informations. L’organisation est dirigée par Richard Stallman, le père de la Licence publique générale GNU (GNU GPL).

Le groupe est connu pour ses opinions orthodoxes concernant le logiciel libre (et la liberté en générale) qui l’éloignent dans une certaine mesure de la communauté open source, laquelle préfère miser sur l’interopérabilité en érigeant un pont entre les logiciels open source et les logiciels propriétaires.

La campagne de la FSF s’articulera essentiellement autour de la technologie Trusted Computing intégrée à Windows Vista. Cette norme hautement controversée et rejetée par les défenseurs des droits de la vie privée peut en effet être utilisée pour limiter le nombre de documents et la quantité d’informations auxquels un utilisateur peut accéder.

Trusted Computing repose sur une puce de sécurité spécial appelé Trusted Platform Module qui est utilisé par Vista pour sa fonction Secure Startup. Cette fonction permet d’encrypter le contenu d’un disque dur afin d’éviter la perte de données en cas de vol ou de perte d’un ordinateur portable.

La puce est fournie en option mais elle est de plus en plus utilisée dans les ordinateurs et PC portables professionnels.
La FSF s’est déjà manifestée pour protester contre l’utilisation de la gestion des droits numériques dans Windows Vista.

La campagne Defective by Design a débuté en mai dernier, à l’occasion de la Windows Hardware Engineering Conference de Seattle. Des manifestants revêtus de produits dangereux étaient alors intervenus pour mettre en garde contre les dangers de la technologie.

Microsoft n’a pas été en mesure de commenter la nouvelle campagne de la FSF, une grande partie du campus d’entreprise de Seattle ayant été amenée à fermer ses portes suite à une panne de courant locale provoquée par un important orage.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 18 décembre 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur