La pénurie de Wii profitera-t-elle à la concurrence?

Mobilité

Un an après son lancement, la console de jeux de Nintendo continue de se vendre massivement.

Microsoft et Sony pourraient bien être les bénéficiaires du succès de la Wii de Nintendo. Selon les propos de Reggie Fils-Aimé, président de Nintendo America, rapporté par L’Expansion.com, la capacité de production de l’entreprise nippone s’élève à 1,8 million d’unités par mois alors que la demande serait bien supérieure. Face à cette incapacité à répondre aux besoins des consommateurs, surtout avec l’approche imminente des fêtes, Nintendo pourrait bien malgré lui pousser ses clients potentiels à faire le choix d’une PlayStation 3 de Sony ou une Xbox 360 de Microsoft.

“Offre épuisée ou en cours d’approvisionnement. En cours de réapprovisionnement. Non disponible. Momentanément indisponible” Depuis plusieurs semaines, les superlatifs pour qualifier la rupture de stock de la Wii se constatent en masse sur la plupart des enseignes françaises spécialisées en ligne. Bref, un an après son lancement, la console de jeux qui se distingue par sa télécommande Wiimote à détection de mouvements suscite toujours autant d’intérêts du côté des consommateurs. Et de difficultés d’approvisionnement du côté de Nintendo.

Lors du lancement de la Wii, Nintendo avait prévu de commercialiser 14,5 millions d’unités dans le monde pour la première année fiscale de l’entreprise (jusqu’en mars 2008). Un chiffre revu une première fois à la hausse à 16,5 millions puis 17,5 millions lors de la présentation des résultats financiers en octobre 2007. Déjà 13 millions de Wii ont été écoulées dans le monde dont un million en France.

Payer aujourd’hui un produit livré en janvier

Une situation qui permet à Nintendo de maintenir le prix de sa console à son niveau initial, soit 250 euros. Alors que les concurrents Microsoft et Sony ont respectivement baissé les tarifs de leurs produits, pour tenter de faire de l’ombre à la Wii. Microsoft avait fait passer sa console à 350 euros au lieu de 400 (avec une version Arcade sans disque dur à 280 euros). Sony n’avait pas hésité à réduire la facture de 200 euros à 400 euros mais avec un disque dur de 40 Go au lieu de 60. En vain. Les Wii ont continué à se vendre sans sourciller.

Pour tenter de limiter la casse aux États-Unis, Nintendo distribue des rain checks, des coupons d’achat qui permettent au client de payer aujourd’hui un produit qui ne lui sera livré que fin janvier 2008. Une situation loin de remplir les attentes des consommateurs (d’autant que, quitte à patienter, ils pourront également attendre la disponibilité effective de la console pour sortir leur carte de crédit).

En France, seules quelques grandes enseignes qui travaillent en direct avec Nintendo sont en mesure de fournir la console. Si sa pénurie, à la veille de Noël, pourrait profiter à la concurrence, Nintendo a d’ores et déjà gagné la guerre des consoles en 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur