La santé financière de Microsoft est au beau fixe

Cloud

Bingo pour le portefeuille de Microsoft pour son premier trimestre de l’année fiscale 2012. Et il s’agit du plus haut chiffre d’affaires jamais atteint par l’éditeur américain. Les bénéfices sont également en hausse.

Le chiffre d’affaires de Microsoft est en hausse de 7% pour le premier trimestre de l’année fiscale 2012 par rapport à la même période en 2011.

Et cela est suffisant pour que les 17,37 milliards de dollars générés correspondent au plus haut chiffre d’affaires jamais enregistré par la firme de Redmond.

Les bénéficies sont, eux, en hausse de 6% également et atteignent les 5,74 milliards de dollars.

Le chiffre d’affaires engrangé par les branches Business d’un coté et Serveurs et Outils croissent de 8% et de 9%, pour s’établir respectivement à 5,62 milliards de dollars et 4,25 milliards de dollars.

La division en charge de Windows et de Windows Live voit son chiffre d’affaires atteindre 4,87 milliards de dollars, augmentant ainsi d’un petit 2%, “en ligne avec la croissance du marché des PC“, selon Microsoft.

Microsoft est resté avare de confidences sur les résultats liés au business généré par l’OS Windows Phone. Cela n’a pas empêché un très flamboyant Steve Ballmer de monter au créneau ce 18 octobre à la conférence Web 2.0 tenue à San Francisco. A cette occasion, il n’a pas hésité à houspiller Android.

Côté grand public, la division Entertainment and Devices tire parfaitement son épingle du jeu. Elle peut se targuer d’un chiffre d’affaires de 1,96 milliard de dollars comparé à 1,795 pour le premier trimestre 2011, principalement grâce à la console de jeu vidéo de salon Xbox 360 et à son périphérique Kinect. Mais les bénéfices qu’elle génère sont en baisse de 34 millions de dollars, passant de 386 à 352 millions de dollars.

Quant aux services en ligne, Bing progresse mais reste dans le rouge accusant une perte de 494 millions de dollars. Le moteur de recherche de Microsoft gagne toutefois 3,4 points de part de marché comparé à l’an passé. Elle s’établit désormais à 14,7% dans le domaine des moteurs de recherche.

Ce sont donc les domaines business qui assurent la majorité du chiffre d’affaires de l’éditeur américain, à hauteur de 57%.

 

 

Crédit photo : Copyright baurka – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur