La tablette Amazon cherche une place dans le calendrier iPad

MobilitéOS mobilesTablettes

Amazon organise une conférence de presse le 28 septembre 2011. Tout porte à croire qu’elle y présentera sa tablette, l’Amazon Kindle.

L’iPad 3 d’Apple devrait suivre juste après.

Amazon a convié la presse à New York le 28 septembre.

Les invitations ne donnent aucune indication sur ce qu’Amazon y présentera.

Mais la probabilité qu’il s’agisse de lever le voile sur sa tablette Android est très élevée.

Si la tablette cristallise l’attention, Amazon pourrait toutefois y dévoiler de nouvelles liseuses Kindle de 7 et/ou 10 pouces.

A quelques encablures du lancement de l’iPhone 5, le calendrier est essentiel car “une fois que le nouvel iPhone sera lancé, la presse ne parlera de rien d’autre durant des jours, voire des semaines,” déclare Jack Gold, un analyste au sein de J. Gold Associates.

S’il s’agit de la présentation d’une tablette (ou de plusieurs modèles), on s’attend à ce que le prix soit au maximum de 300 dollars ; on parle même de 250 dollars.

Et c’est cette donnée qui sera riche d’enseignements dans un secteur où l’iPad règne sans concession avec 70% du marché.

Une tablette à bas prix mais aux performances moindres peut-elle séduire ?

Car c’est bien l’autre question qui occupe l’esprit.

Est-ce qu’Amazon pourra proposer une tablette “state of the art” à moins de 300 dollars ? Les autres constructeurs semblent peiner à y parvenir avec des prix qui restent similaires à ceux des iPad.

On notera toutefois que, faute de faire carton plein, ces derniers semblent enfin consentir à baisser le prix de leurs tablettes.

Ainsi, RIM a commencé à baisser le prix de sa PlayBook en Amérique du Nord.

TechCrunch reporte toutefois que la tablette Amazon Kindle bénéficierait d’un écran de 7 pouces et de 6 Go de mémoire interne.

Elle pourrait également embarquer un CPU simple coeur là où les nouvelles tablettes sont toutes équipées d’un SoC (System on a Chip) intégrant un CPU double coeur.

L’autre axe de réflexion porte sur le contenu. A l’instar d’Apple qui propose des portes d’accès vers ses services (iTunes pour l’achat de contenus et App Store pour l’achat d’applis sur iOS), la tablette d’Amazon devrait être une passerelle vers ses propres services.

Cloud Player pour la musique dans le cloud, Instant Video pour la VoD (Video on Demand), Android Appstore (son propre magasin d’applis Android) et Kindle Store pour les eBooks seront ainsi les bras armés de la tablette.

Reste toutefois une question en suspens. A l’heure où Android 4.0 (alias Ice Cream Sandwich) est imminent, la tablette Kindle Amazon pourrait tourner sous Android 2.1 avec une surcouche Amazon.

Comment une tablette avec une version vieillissante d’Android, fut-elle enterrée sous une surcouche, pourra-t-elle séduire ? C’est peut-être là que le bât blessera le plus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur