La tablette Amazon Kindle décline enfin son identité

CloudMobilitéTablettes

L’offensive se précise dans le camp d’Amazon. La tablette Kindle, tant attendue depuis son annonce par le P-DG Jeff Bezos, embarquera un écran 7 pouces et une version modifiée d’Android Honeycomb. Son prix : 250 dollars.

Baptisée Kindle, la première tablette tactile d’Amazon pourrait voir le jour au mois de novembre et s’afficher à 250 dollars dans les magasins américains, soit moitié moins que l’iPad 2. Il s’agira vraisemblablement d’un terminal de 7 pouces muni d’Android Honeycomb.

Les analystes avaient à l’origine tablé sur une sortie en octobre, à des tarifs avoisinant les 300 dollars, élément déterminant pour se démarquer sur un marché dominé par l’iPad.

Plusieurs mois après les premières allusions du P-DG Jeff Bezos, le mystère planait toutefois encore quant aux caractéristiques de la Kindle, ce galop d’essai pour Amazon dans le monde des tablettes tactiles.

TechCrunch apporte les rectifications nécessaires, après avoir eu le privilège de découvrir l’appareil en avant-première, une heure durant.

Il en résulte un scepticisme certain à l’égard d’une machine qui fera semble-t-il un usage abusif du cloud.

Avec en tout et pour tout 6 Go de mémoire interne réservée aux programmes et aux fichiers “légers” tels que les livres numériques (e-books), la dénommée Kindle ira streamer les contenus audiovisuels depuis les serveurs d’Amazon.

En conséquence, Amazon impose par défaut ses applications propriétaires : Cloud Player pour la musique, Instant Video pour les films et l’Android Appstore en lieu et place du traditionnel Market.

Au centre des débats, l’OS Android Honeycomb arborera des couleurs chatoyantes, entre la froideur des tons bleus et la chaleur de l’orange.

L’écran d’accueil se présentera sous la forme d’un carrousel qui combinera l’affichage des applications installées et des fichiers stockés sur l’appareil.

Côté matériel, pas de boutons physiques au programme, ni de 3G. Tous les contrôles de base s’effectueront via l’écran tactile capacitif rétro-éclairé et les connexions sans fil se reposeront sur le Wi-Fi.

Il se murmure même qu’un modèle 10 pouces verrait le jour à l’horizon 2012 si les ventes atteignent les chiffres escomptés. Au petit jeu des prévisions, Forrester Research prévoit 3 à 5 millions d’unités écoulées au dernier semestre 2011.

Astronomique, faramineux, voire irréaliste, quand on sait que Samsung (et son prétendu demi-million de Galaxy Tab en un an) s’impose comme le rival numéro un d’Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur