La technologie NFC dit oui à Windows 8

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitation

Le partenariat entre le constructeur NXP et Microsoft va contribuer à faire fleurir la technologie de communication sans fil à courte portée NFC dans les produits équipés de Windows 8, via la puce PN544.

Windows 8 prendra en charge la technologie de communication de courte portée NFC, via une puce élaborée par NXP, lequel s’occupera de la conception matérielle, quand Microsoft fournira les pilotes nécessaires cette prise en charge native.

Cette collaboration entre la firme de Redmond et un acteur considéré comme l’inventeur de la technologie NFC (Near Field Communication) devrait accélérer la marche en avant d’un protocole qui prend progressivement ses aises sur les terminaux mobiles, pour le paiement sans contact, auxquels les ordinateurs de bureau sont voués à emboîter le pas.

NXP estime pouvoir implanter son module PN544 dans les tablettes présentées lors de la conférence BUILD dédiée aux développeurs Microsoft. L’invasion pourrait se poursuivre avec les ultrabooks et toucher à plus long terme les PC de bureau, qui feront alors office de serveurs de données.

D’autant plus que le NFC se prête idéalement au jeu de la mobilité, ne requérant qu’une intensité de courant de 60 milliampères lors d’une opération de transmission. De quoi minimiser l’impact sur les accumulateurs des smartphones et autres appareils nomades.

Intarissable source d’opportunités et de communication interactive, le concept reprend les bases des codes QR avec des codes de réduction, des affiches publicitaires, des applications de cartographie virtuelle… tout en créant une norme d’inter-compatibilité.

C’est un pas de plus face à HP, qui avait lancé sa solution propriétaire de transmission de flux audiovisuels du téléphone Pre 3 vers la tablette TouchPad.

A raison de 424 kb/s en mode peer-to-peer, l’échange de données s’effectue aussi bien par contact que par détection de proximité.

Directeur de Gestion de produit Windows chez Microsoft, Aidan Marcuss évoque la fonctionnalité “taper pour associer“, qui apparie instantanément, plus simplement que par Bluetooth, un appareil avec un vaste écosystème de périphériques passifs.

Outre les équipements destinés à l’usage personnel (comme les casques audio et les télécommandes), Marcuss évoque les parcmètres intelligents, les bornes de location de vélos et plus globalement tout dispositif équipé d’une balise NFC.

L’intéressé ajoute que dans le cadre de ce “travail main dans la main [avec NXP] en vue de créer le matériel, les logiciels et le support [seront] adaptés pour proposer cette technologie aux développeurs et finalement aux utilisateurs“.

Fort d’un chiffre d’affaires de 4,4 milliards de dollars sur l’exercice 2010, NXP est implanté dans 25 pays et impliqué dans des secteurs tels que l’industrie automobile et les transports en commun.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur