L’activité virale en hausse au 1er semestre 2004

Cloud

L’éditeur Sophos estime à plus de 21 % l’augmentation du nombre de nouveaux virus sur le premier semestre 2004. Principales causes : les failles de Windows et le défaut de mise à jour des logiciels.

Pas moins de 4 677 nouveaux virus sont venu empoisonner la vie des utilisateurs d’ordinateurs, au domicile familial comme en entreprise, durant les six premiers mois de l’année 2004. Soit une augmentation de 21 % par rapport à la même période en 2003. C’est le constat établi par l’éditeur de solutions antivirales Sophos grâce à ses services de détection et de traitement des fichiers vérolés circulant sur Internet.

Avec plus de 26 % des interceptions, Sasser arrive en tête du classement. Un virus particulièrement actif puisqu’il n’est apparu que très tardivement, à savoir en mai 2004. Tout aussi virulentes sont les différentes déclinaisons de Netsky, qui totalisent plus de 42 % de l’activité virale mondiale (plus de 21 % pour Netsky-P) sur le premier semestre. MyDoom-A n’intervient que pour 4,4 % mais il sera intéressant de connaître l’efficacité de ses versions M et O qui ont récemment mis à mal les principaux moteurs de recherche (voir édition du 27 juillet 2004).

Des utilisateurs négligents

Pour Annie Gay, directrice général de Sophos France, le succès d’un ver comme Sasser s’explique essentiellement par la difficulté que rencontre Microsoft à amener ses clients à appliquer les correctifs de sécurité régulièrement mis à disposition. “Sasser exploitait une vulnérabilité critique du système d’exploitation de Microsoft pour se diffuser”, rappelle la responsable. L’éditeur de Redmond compte beaucoup sur la mise à jour Service Pack 2 (SP2), attendue pour septembre 2004, pour renforcer la sécurité de Windows. Encore faudra-t-il que les clients mettent à jour leur système d’exploitation. Les investissements marketing consentis par Microsoft (pas moins de 300 millions de dollars) devraient les y aider (voir édition du 1er juin 2004).

Quant aux auteurs de virus, ils font parfois les frais de leurs initiatives. Arrêté par la police allemande en mai 2004, Sven Jaschan aurait avoué être l’auteur de Sasser ainsi que des variantes de Netsky. S’il dit vrai, il est à lui seul à l’origine de plus de 68 % de l’activité virale du semestre. Un palmarès qui risque de faire des jaloux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur