L’ASP doit s’enrichir de services à valeur ajoutée

Cloud

L’intégrateur de solutions CRM, Business & Décision, arrive sur le marché de l’ASP en prenant une participation dans le capital de CommuNeed. Malgré son arrivée sur le marché de l’externalisation, Bsuiness & Décision n’en est pas moins très critique sur le modèle de l’ASP. Selon lui l’ASP n’est pas une fin en soi et seul l’arrivée de services à valeur ajoutée pourra faire décoller ce marché.

“Il est vrai que l’ASP en tant que modèle économique n’a pas fait ses preuves et n’est pas, c’est le moins que l’on puisse dire, convaincant” , juge Patrick Bensabat, fondateur et Pdg de Business & Décision, un intégrateur en solution CRM. Pour lui, l’ASP à l’état brut, quels que soient les domaines a peu de chance de s’imposer massivement auprès des entreprises. Selon lui, seule la valeur ajoutée peut inciter les entreprises à migrer vers ce modèle.

C’est cette valeur en plus que Business & Décision a cherché à proposer en prenant 40 % de CommuNeed, un fournisseur de services. CommuNeed propose aux sociétés une plate-forme mutualisée de gestion de la relation client pour la collecte, le traitement, l’exploitation et la valorisation des informations clients à des fins de marketing. La solution est bien évidemment externalisée. Mais l’externalisation présente ici un avantage, celui de la mutualisation des données entre les sociétés connectées à la même plate-forme. Une entreprise qui cherche à connaître une information précise sur le profil de ses clients peut, depuis la plate-forme, avoir accès aux rapports d’informations issues d’une base de données d’une autre entreprise, sous autorisation de cette dernière. De cette manière, les entreprises peuvent bénéficier d’une base clients beaucoup plus importante.

Sans valeur ajoutée, pas de service

Business & Décision qui est présent à la fois dans le secteur du CRM opérationnel à travers la mise en oeuvre de solutions SFA (force de vente) et dans celui du CRM analytique trouve dans la participation dans CommuNeed une façon d’être présent sur le marché de l’ASP. Il n’est pas question pour le moment d’intégrer des solutions de SFA en mode externalisé. La raison ? Tout simplement le manque de valeur ajoutée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur