L’ASP investit les PME/PMI

Cloud

La société AGS Soft, en collaboration avec IBM, lance un service de gestion de flux destiné aux petites et moyennes entreprises. Une offre qui marque l’entrée de Big Blue sur le marché de l’hébergement d’applications.

Encore en version bêta, le site MywebProcess.com devrait ouvrir ses portes virtuelles le 28 mars 2000. Le portail se veut l’une des premières offres d’applications distantes disponibles en France pour les petites et moyennes entreprises. Après avoir d’abord lorgné sur les grands comptes, les professionnels de l’ASP (Application Service Provider) sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à se tourner vers les organisations plus modestes. Par exemple, l’allemand SAP a l’intention de lancer une offre en ligne pour les entreprises de moins de 50 salariés à partir du mois d’avril prochain (voir édition du 25 février 2000).

Né d’un partenariat entre IBM et AGS Soft, Mywebprocess.com comprend deux offres commerciales. La première, baptisée MyApps, donne accès à des applications au travers du réseau après avoir validé son nom et son mot de passe. Pour l’instant, quatre applications destinées à des services administratifs ou commerciaux sont disponibles pour gérer des notes de frais, des réclamations de clients, des demandes de congé ou des demandes d’achat en interne (fourniture de bureaux, etc.). L’abonnement mensuel revient à 100 francs par mois et par utilisateur.

“Nous prévoyons d’avoir une dizaine d’applications avant la fin de l’année”, explique Laurent Fiard, Pdg d’AGS Soft. “Leur vocation est de répondre aux besoins du plus grand nombre. Les expériences des clients nous inciteront à développer de nouvelles applications”, poursuit-il.

Les applications seront développées à l’aide du logiciel Vdoc Process de l’éditeur lyonnais. Cet outil de développement d’applications de gestion des flux d’activité (workflow) est d’ailleurs au coeur de l’activité de la société.

En effet, le deuxième volet du portail, MyAppsPlus, permet de déployer sur le Web des applications personnalisées pour l’entreprise par un consultant et construites à l’aide de Vdoc Process. Des accords sont en cours avec trois sociétés de consulting parmi les big five (nom donné au groupe formé par les cinq plus grands cabinets de conseil que sont Andersen Consulting, Price WaterHouse Coopers, Ernst & Young, le Boston Consulting Group et Deloitte & Touche) pour profiter d’une expérience liée à chaque corps de métier. Le coût de développement de ces applications à la carte démarre à 9 990 francs par application, pour une journée de travail. L’entreprise cliente doit, au préalable, fournir la représentation graphique de son process (c’est-à-dire la circulation de l’information dans les services), qu’il s’agisse, pour un responsable en ressources humaines de gérer des curriculum vitae ou, pour un département interne, de gérer les réservations de voyage. Il ne faut pas oublier d’ajouter au tarif l’abonnement habituel de 100 francs par mois et par utilisateur.

Ces services sont hébergés par IBM, qui met à disposition des serveurs à 25 kilomètres de Paris. Big Blue prévoit d’ailleurs d’investir d’ici la mi-2001 pas moins de 1 milliard de dollars en Europe pour implanter des centres d’hébergement, dont 15 en France. Intel a également beaucoup investit dans ce genre de webfarms(voir édition du 26 avril 1999). Même si ces centres ne s’arrêtent pas à la simple activité ASP, ils devraient contribuer fortement à l’essor de ce type de services dans l’Hexagone.

Pour en savoir plus :

* Mywebprocess.com

* AGS Soft

* IBM France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur