Last.fm va devenir payant en France

Mobilité

Les internautes résidant hors des USA, du Royaume-Uni et d’Allemagne devront payer un abonnement pour accéder au site de musique en streaming.

Propriété du groupe média américain CBS depuis mai 2007, Last.fm, qui a développé sa notoriété en proposant des vidéos et des web radios en streaming, abandonne le concept de modèle gratuit basé sur les revenus publicitaires à compter du 30 mars prochain. Sauf aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne, trois pays dans lesquels le service génère ses plus importantes parts d’audience.

Le site d’écoute de morceaux de musique en streaming, qui revendique pas moins de 30 millions d’utilisateurs par mois, va donc devenir payant en France d’ici quelques jours. Les internautes intéressés devront désormais payer un abonnement mensuel de 3 euros pour bénéficier des services en illimité proposés par Last.fm.

Ce changement d’orientation se traduit par un besoin de générer de nouvelles sources de revenus pour que Last.fm puisse vivre dans les meilleures conditions ses prochaines années, comme l’explique Richard Jones, l’un des créateurs anglais de Last.fm, sur le blog officiel du site.

Jusqu’ici, Last.fm arrivait, tout comme Deezer, à financer les droits à payer aux artistes et aux maisons de disques pour obtenir l’autorisation de diffuser leurs morceaux de musique grâce aux revenus générés par la publicité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur