Tablette : l’Asus Eee Pad Transformer, un résistant bientôt en test chez ITespresso.fr

CloudMobilitéTablettes

Asus surprend avec sa tablette Transformer. De par son clavier amovible, l’ambassadeur de la série des Eee Pad a contribué à combler le fossé entre tablettes tactiles et netbooks. Que vaut-il à l’heure de laisser place au Slider ?

Un écran tactile de 10,1 pouces, un clavier amovible, Android Honeycomb 3.0 avec mise à jour… et une sacrée longévité. L’Eee Pad Transformer en a tant à revendre qu’Asus se voit contraint à opérer en douceur la transition vers son nouveau modèle, le Slider.

Avec tant d’arguments, la première tablette tactile d’Asus contredirait presque l’adage qui veut que de nombreux terminaux Android passent si inaperçus qu’ils signent l’arrêt de mort de leur constructeur.

Il semble néanmoins temps pour le Transformer de rendre son tablier, à la gloire d’un successeur qui en reprend certaines caractéristiques. Et pour cause, le concept à mi-chemin entre une ardoise et un netbook a su séduire la clientèle.

Asus Eee Pad Transformer

Au-delà d’une sempiternelle dalle IPS capacitive de 10,1 pouces qui bénéficie d’un non moins classique traitement anti-rayures et d’une résolution de 1280 x 800, ce n’est pas tant la double caméra à 1,2 et 5 millions de pixels qui étonne la galerie.

La surprise du chef réside plutôt en l’implémentation osée, via une station d’accueil optionnelle, d’un clavier détachable, pour un poids n’excédant pourtant pas les 700 grammes, batterie incluse.

Asus Eee Pad Transformer tablette

Si l’offre logicielle est des plus classiques, avec des milliers de titres optimisés pour Honeycomb, il n’en reste pas moins que le processeur Nvidia Tegra 2 à double cœur, assisté dans sa tâche par 1 Go de RAM DDR2, a du pain sur la planche.

En effet, il lui faut gérer la double webcam, les connexions sans fil Bluetooth et Wi-Fi (3G en supplément) et des interfaces microSD, jack ou encore HDMI 1.3.

Globalement adulé pour ses capacités multimédia, l’Eee Pad Transformer fera-t-il ses preuves dans les bureaux d’ITespresso ? La réponse très bientôt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur