L’augmentation du nombre de pages web dilue la fréquentation des sites Internet

Mobilité

Selon Xiti, l’audience des sites web a baissé entre décembre 2006 est
décembre 2005.

La croissance de l’audience des sites web ralentit. Le cabinet d’audience Xiti Monitor s’est penché, entre le 30 décembre 2002 au 31 janvier 2007, sur la fréquentation des internautes à travers une base d’analyse de 186 768 sites. Il s’avère que pour la première fois en quatre an, la fréquentation des sites web est en baisse. “Fin décembre 2006, le niveau d’audience est en-dessous de celui de décembre 2005”, note la société d’études.

Xiti rappelle que son analyse porte sur l’évolution de la fréquentation moyenne des sites Internet et non pas sur la fréquentation en elle-même qui reste, elle, toujours en hausse (ainsi, à périmètre constant, il y avait 198 visites en janvier 2007 pour 100 visites enregistrées en janvier 2003). De plus, la société d’études fait bien la distinction entre les périodes de saisonnalité (avec des creux pendant la période estivale et en fin d’année) de l’évolution globale sur ces quatre dernières années.

Plus de sites, moins d’audience

Selon Xiti, c’est l’augmentation du nombre de pages web disponibles qui provoquerait cette dispersion de la fréquentation des sites. Autrement dit, on va toujours autant si ce n’est plus qu’avant sur Internet mais on s’y dilue plus. “Cette phase de ralentissement de la croissance de l’audience des sites pourrait s’expliquer par une croissance encore plus marquée du nombre de pages disponibles sur Internet que du nombre d’internautes”, note l’étude.

Difficile cependant de savoir si l’explosion des blogs en 2006 joue un rôle dans ce phénomène ou encore l’usage systématique des moteurs de recherche pour consulter de manière ponctuelle une information. La seule chose à peu près certaine, selon Xiti, est que les internautes ont désormais tendance à se disperser face à une offre toujours plus large de contenus. “Cela confirme l’importance croissante que prend la fidélisation des visiteurs pour le développement des sites Internet.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur