Lawson Software soutient Oracle

Cloud

La déposition d’un responsable de Lawson Software lors du procès opposant le DoJ à Oracle conforte la position de ce dernier : le marché des PGI compte plus de trois compétiteurs.

Lors du procès qui doit décider de l’issue de l’OPA d’Oracle sur son concurrent Peoplesoft, un autre éditeur également positionné sur le marché des progiciels de gestion intégrés (PGI), Lawson Software, est venu au secours du premier. Un des responsables de Lawson a en effet déclaré lundi 28 juin à l’audience que ses deux principaux concurrents sont Oracle et Peoplesoft et que sur presque tous les appels d’offres, il était mis en concurrence avec ces deux acteurs. Or tout l’enjeu du procès est d’établir qui sont les éditeurs présents sur le segment des PGI destinés aux grandes entreprises. Le ministère américain de la Justice (DoJ) affirme que seuls trois éditeurs se disputent ce marché – SAP, Oracle et Peoplesoft – et que si les deux derniers fusionnent, la situation de duopole qui en résulterait serait préjudiciable aux clients en termes de prix et d’innovation. De son côté, Oracle prétend d’une part qu’il y a plus de trois éditeurs présents sur ce marché et d’autre part que celui-ci est ouvert aux nouveaux entrants, comme Microsoft (voir édition du 18 juin 2004). Sur le premier point, la déposition du responsable de Lawson Software apporte incontestablement de l’eau au moulin d’Oracle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur