Le ‘.biz’ encore repoussé tandis que le ‘.museum’ arrive

Mobilité

Décidément, l’arrivée de nouveaux suffixes pour les adresses Internet pose problème. Neulevel repousse en effet du 23 octobre au 7 novembre la sortie du “.biz” dont il est chargé. Déjà, la semaine dernière, un tribunal américain lui a interdit d’effectuer un tirage au sort, jugé illégal, pour départager plusieurs demandeurs d’une même adresse. Parallèlement, l’Icann annonce que les “.museum” arriveront en novembre.

L’arrivée des nouveaux noms de domaine de premier niveau (TLD, pour “top level domain”) ne se fait pas sans difficultés. L’Icann a déjà été largement critiquée pour sa lenteur dans le traitement du dossier, la sélection des candidats et la finalisation des contrats. Désormais, c’est au tour des gestionnaires des nouveaux suffixes de rencontrer des déconvenues. Peinant à se démarquer d’un discours marketing, ils doivent désormais appliquer leurs belles promesses. Le résultat n’est guère concluant. Ce 17 octobre, Neulevel annonce ainsi que, finalement, les “.biz” ne seront pas opérationnels le 23 octobre comme il le confirmait encore la semaine dernière, mais plutôt le 7 novembre (rien ne garantit que ce sera effectivement bien le cas). D’ailleurs, la justice américaine a interdit au gestionnaire des “.biz” d’effectuer son fameux tirage au sort pour départager les sociétés qui désiraient enregistrer la même adresse en “.biz” (voir édition du 15 octobre 2001). Du coup, seules 80 % des adresses enregistrées devaient arriver le 23 octobre et, dans le même temps, l’enregistrement devait être ouvert à tous sur le principe du “premier arrivé, premier servi”. Il faudra encore patienter, mais on a l’habitude : au départ, ils devaient débarquer le 1er octobre.

Malgré l’absence d’information sur le retard du “.biz” sur son site à l’heure où nous rédigeons ces lignes, Neulevel justifie sa décision dans un communiqué. Son PDG, Douglas Armentrout, y assure que sa société “prend les précautions nécessaires pour s’assurer que [ses] systèmes supporteront la demande initiale générée par la mise en ligne”, ajoutant que le marché doit deouis peu faire face à une demande de TLD “importante”. On y croit ou pas. Peut-être l’expérience malheureuse du “.info”, dont la sortie a connu quelques ratés, aura-t-elle légèrement stressé les responsables de Neulevel. Afilias, gestionnaire des “.info”, a dû suspendre les enregistrements pendant plusieurs heures, ne parvenant plus à gérer les demandes. Au final, entre le “.info” et le “.biz”, l’Icann n’a pas rencontré un grand succès avec les nouveaux TLD et les gestionnaires qu’elle a sélectionnés. Ce qui ne l’empêche pas de les défendre. Ainsi, suite à la décision de justice estimant que le système de tirage au sort de Neulevel était une “loterie illégale”, l’Icann a réagi par un communiqué dans lequel elle exprime son mécontentement. Si le jugement est confirmé en appel, ce sera “une atteinte à l’évolution de l’Internet global”, estime-t-elle. Rien que ça !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur