Le CES dévoile des briques de télévision interactive

Mobilité

Comme chaque année, le Consumer Electronics Show fait le plein de nouveautés technologiques présentées à travers dix-sept pavillons thématiques. De Microsoft à Hewlett-Packard en passant par Intel, Compaq, Imation ou Philips, plus de 2 000 sociétés présentent leurs innovations. Il semble que celles-ci se concentrent cette année sur les briques qui constitueront la télévision de demain, numérique et interactive.

A l’occasion de la traditionnelle conférence d’ouverture du Consumer Electronics Show (CES), qui se déroule à Las Vegas du 7 au 11 janvier, Bill Gates présentera eHome (voir télégramme du 28 novembre 2001), la nouvelle division de Microsoft qui travaillera à la convergence entre appareils domestiques et ordinateur personnel… sous Windows XP, bien sûr. A ce titre, l’architecte logiciel en chef de Redmond devrait évoquer Mira, nom de code d’une nouvelle plate-forme qui permettra de surfer sur le Web via un ordinateur et servira notamment de terminal de jeux pour la Xbox. Plus proche du format Tablet PC que du Pocket PC, doté d’un écran LCD et du protocole de communication WiFi (802.11b), Mira servira visiblement de télécommande au réseau sans fil à domicile tel que le conçoit l’éditeur de Redmond. Mira s’appuiera sur Terminal Server, l’application de Microsoft qui gère les échanges de données entre serveur et périphériques, et devrait exploiter les futurs services de .Net. Philips pourrait commercialiser entre 500 et 800 dollars (entre 559 et 894 euros) une gamme de terminaux basée sur ce nouvel environnement d’ici la fin 2002.

Le retour du créateur de WebTV

Plus concrètement, Steve Perlman, le créateur du système de télévision interactive WebTV racheté par Microsoft, revient sur le devant de la scène avec le Moxi Media Center. Equipé d’un disque dur de 80 Go, ce décodeur numérique pour câble, satellite et liaison DSL, servira également de serveur multimédia : il pourra diffuser, via un réseau Ethernet ou des liaisons sans fil type WiFi, jusqu’à quatre flux audiovisuels simultanés, en direct comme en différé. En plus de son imposant disque dur (sur lequel il sera possible de stocker des données personnelles comme des photos ou des MP3), le Moxi dispose d’un lecteur DVD/CD. Il tournera sous Linux, piloté par une interface graphique en Flash de Macromedia.

Dans le même ordre d’idée, SonicBlue fera la démonstration de son ReplayTV 4000, un décodeur numérique et serveur d’images et de sons qui pourra offrir jusqu’à 320 heures de vidéo. Les mélomanes se tourneront probablement vers le Rio Audio Center, une plate-forme audio qui délivre jusqu’à 650 CD audio, permet de gérer sa discothèque et offre la gravure sur CD-R ou le transfert vers les lecteurs MP3.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur