Le commerce électronique va peser 10 milliards d’euros en France en 2006

Mobilité

Selon les estimations de la Fevad, le marché du e-commerce pourrait tripler
en termes de valeur d’ici 2010.

Selon la Fevad (Fédération des entreprises de vente à distance), les sites de commerce électronique en France ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 43% par rapport au premier semestre 2005 pour atteindre 5,5 milliards d’euros au cours du premier semestre 2006. C’est quasiment l’équivalent du chiffre d’affaires réalisé par les sites marchands …sur toute l’année 2004 (5,7 milliards d’euros). L’étude a été réalisée à partir des données recueillies auprès de 31 sites de e-commerce “leaders” comme La Redoute, Expedia ou encore Voyages-sncf.com.

Toujours selon les estimations de la Fevad, le chiffre d’affaires des sites de e-commerce devrait franchir le cap des 10 milliards d’euros en France d’ici à la fin de l’année. En 2008, on pourrait atteindre un chiffre d’affaires de 21 milliards d’euros, chiffre porté à 32,8 milliards en 2010. Dans cette hypothèse, le commerce électronique aura presque triplé dans les quatre prochaines années.

Une étude Médiamétrie/NetRatings indique d’ailleurs que la France est le pays qui progresse le plus rapidement en Europe aujourd’hui. Au deuxième trimestre 2006, 15,6 millions d’internautes, soit 58% des internautes français, ont acheté en ligne. Mais l’Allemagne et la Grande-Bretagne reste en pointe. En Allemagne, 68% d’internautes ont acheté en ligne au deuxième trimestre 2006 et en Grande-Bretagne ils sont 73%.

L’emploi dans la VAD et le e-commerce en France
Selon cette étude co-marquée Fevad/Benchmark Group, en janvier 2006, la vente à distance (VAD) représentait 50 000 emplois directs. 75% de ces emplois directs concernent des entreprises qui vendent aux particuliers soit 35 500 emplois. A lui seul, le e-commerce totalise plus de 15 500 emplois directs. Pour avoir une idée de l’impact du e-commerce dans le secteur de la vente à distance, retenons que les effectifs dédiés aux sites de commerce électronique ont bondi de 61% depuis 2004. Les PME dont le chiffre d’affaires e-commerce est compris entre 100 et 500 millions d’euros sont celles qui ont le plus recruté au cours des six dernières années. On retrouve des pure-players du voyage ou des distributeurs de produits high-tech ou de biens culturels. De plus, les intentions d’embauche sont très élevées dans les entreprises spécialistes du e-commerce. Celles-ci prévoient une augmentation de leurs effectifs de 29% d’ici à 2008.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur