Le concept de l’Apple Store copié en Chine

Cloud

Un distributeur local chinois a ouvert plusieurs “Apple Stoer” mais ce n’est pas un partenaire officiel d’Apple. Les magasins irrespectueux sont fermés progressivement.

Apple a encore du travail pour faire respecter la dimension du copyright en Chine. Sur ses produits mais aussi sur ses magasins.

En fin de semaine dernière, une polémique a éclaté lorsque la modératrice du blog BirdAbroad (d’origine américaine) a posté plusieurs vidéos d’un faux magasin Apple déniché à Kunming, dans la province du Yunnan.

Cette découverte des plus inopinées adopte sous toutes ses coutures le look d’un Apple Store.

Les vendeurs y portent le t-shirt officiel marqué de la pomme croquée et se disent persuadés de travailler pour Steve Jobs.

Même les produits commercialisés seraient des originaux.

De l’iPad 2 aux nouveaux MacBook Air, pas un ne manque à l’appel. Mais d’où proviennent ces stocks ?

Ces boutiques se compteraient par dizaines dans tout le pays. Selon BirdAbroad, elles seraient au moins cinq sur les quelques kilomètres carrés que couvre la ville.

La Chambre de Commerce de Kunming a tenté de tirer l’affaire au clair.

Elle a pour cela initié une série d’investigations qui visent à contrôler la légalité de ces enseignes dont l’une est ornée du sobriquet “Apple Stoer”.

Apple Store alternatif

Crédit photo : BirdAbroad

Selon les registres d’Apple, la ville de Kunming abrite 13 distributeurs agréés. Mais pas de trace de ces cinq copies parfaites dont le dénommé Yu Cheng serait propriétaire.

La Chambre de Commerce de Kunming enquête désormais sur la légalité de ces magasins non répertoriés dans les registres d’Apple. Elle en a déjà fait fermer deux, selon Gizmodo.

Les revendeurs officiels sont présents par centaines en Chine, mais ils ont pour ordre de ne pas afficher leur collaboration avec la firme de Cupertino.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur