Le DDR dope les mémoires SDRam

Cloud

Onze fabricants de mémoire vive viennent de s’entendre pour soutenir l’adoption du standard DDR qui garantit des vitesses de transfert élevées.

IBM, Nec, Fujitsu et huit autres fournisseurs de barrettes mémoires viennent d’annoncer d’une même voix qu’ils allaient développer et produire des mémoires SDRam DDR.

La SDRam DDR pour Double Data-Rate est un standard ouvert développé (et approuvé) par le Joint Engineering Device Engineering Council (JEDEC). Ses spécifications garantissent des vitesses de transfert suffisamment élevées pour répondre à l’augmentation brutale des fréquences des processeurs. Le standard est particulièrement intéressant pour les serveurs, les stations de travail et les PC haut de gamme qui font tourner des applications demandant beaucoup de mémoire.

Selon Jim Handy, analyste chez Dataquest, “le soutien de l’industrie est vital pour l’adoption du DDR. Il montre clairement le sérieux de la technologie. L’utilisation de SDRam DDR se traduit par des gains importants en terme de performances et de coûts surtout sur des configuration dotées de beaucoup de mémoire ou qui ont des bus de communication dont les fréquences oscillent entre 66 et 200 MHz.” Selon lui, “les gains sont importants sur des grosses configurations mais les petites applications peuvent aussi en tirer facilement d’importants bénéfices.” Il existe aujourd’hui, plusieurs technologies concurrentes qui permettent d’améliorer les performances des mémoires vives mais jusqu’ici aucune n’est parvenue à s’imposer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur