Le groupe d’armement Lockheed Martin a fait face à une cyber-attaque

Cloud

Le spécialiste de l’armement Lockheed Martin, fournisseur du Pentagone, a été victime d’une cyber-attaque. Aucune perte de donnée à la clé, assure le groupe d’électronique américain.

Lockheed Martin, un des plus importants groupe d’électronique spécialisé dans l’aérospatial et la défense et qui a notamment pour principal client le ministère américain de la Défense, a été victime d’une cyber-attaque d’envergure le 21 mai dernier.

Ce 28 mai, Lockheed Martin, qui a notamment mis au point le fameux avion de chasse F-35, les avions P-3 Orion ou les missiles Trident, a bien avoué avoir fait l’objet d’“une importante, persistante et sophistiquée attaque » contre son système, tout en se montrant rassurant en affirmant que cette cyber-attaque a été mise à mal « presque immédiatement ».

Peu prolixe sur le sujet vu le domaine dans lequel opère Lockheed Martin, le groupe d’armement a également souligné que ses équipes en charge du système d’information ont rapidement été sur le pied de guerre pour sécuriser l’ensemble des données sensibles.

Ainsi, « aucune donnée concernant un client, un programme ou un employé n’a été compromise », a souligné l’entreprise américaine. Le Pentagone n’aurait donc aucun souci à se faire…

Selon plusieurs sources relayées par la presse américaine, pour tenter de pénétrer le système informatique de Lockheed Martin, le ou les pirates auraient utilisé des clés de sécurité dupliquées fournies par RSA, la division sécurité d’EMC, qui a aussi été victime d’un piratage d’envergure en mars dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur