Le GSM gère le stock

Mobilité

Les commerciaux en goguette peuvent jeter leur ordinateur portable. Avec la nouvelle version du logiciel de gestion commerciale d’Ubiquis, un simple téléphone GSM leur suffit pour évaluer leur stock et même passer une commande.

Spécialisée dans les solutions logicielles de commerce électronique, la société française Ubiquis propose un nouvel outil plutôt malin. La deuxième version de son logiciel eCommerce permet en effet de consulter les informations commerciales de la base de données de l’entreprise à l’aide qu’un simple message SMS ! Niveau du stock d’un produit, encours financier d’un client ou état d’un facture, tels sont les services directement accessibles. Plus besoin d’appeler le service commercial et d’attendre la réponse en écoutant le sempiternel Vivaldi d’attente. En quelques secondes, le commercial reçoit sa réponse directement sur l’écran de son téléphone, sans interrompre sa conversation.

Dans la version précédente du logiciel d’Ubiquis, on pouvait bien sûr accéder à ces informations depuis un ordinateur portable connecté à Internet. “Seulement, nous nous sommes aperçus que seule une petite minorité des commerciaux avait un tel équipement à sa disposition” explique Bruno Paulet, le Pdg d’Ubiquis. “Tandis qu’ils ont tous un téléphone mobile capable d’envoyer et de recevoir des messages SMS”. Le système est bien sûr limité par les capacités techniques du SMS (de Short Messaging System qui signifie service de message court). Les messages ne peuvent dépasser 160 caractères et, de toutes façons, le clavier numérique d’un téléphone ne permet guère les envolées lyriques. Du coup, il faut s’astreindre à une codification simplifiée. Par exemple, un message du type “Axxx”, où “xxx” représente le numéro du produit, retournera son niveau de stock et son prix.Les commerciaux devront faire un effort de mémoire.

Le système fonctionne sur tout téléphone, quelque soit le réseau Itinéris, SFR ou Bouygues Télécom. Chaque aller-retour (demande et réception d’information) est facturé 5 F HT. En réalité, l’entreprise achète un crédit de consultation (200 pour 1 000 F HT ou 1 000 pour 4 500 F HT).

On pourrait être étonné qu’Ubiquis ait préféré faire du neuf avec du vieux, le système SMS n’étant pas franchement au top de la technologie, plutôt que d’utiliser le très prometteur WAP (Wireless Application Protocol). Mais justement, il n’est encore que prometteur. “Les accords de partenariat entre les opérateurs de téléphonie et les fournisseurs de services WAP avancent moins vite que nous”, ironise Bruno PAULET. Mais ce protocole sera bien sûr intégré dans une prochaine version, ajoutant du même coup une fonction de prise de commande depuis le téléphone qu’il n’est pas possible de réaliser avec le système SMS. Attention, il ne pourra tout de même s’agir que de commandes simples du type numéro de produit et quantité. Aussi évolué soit-il, un téléphone mobile reste limité.

Pour en savoir plus : Ubiquis


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur