Le haut débit en forte perte de vitesse aux Etats-Unis

Mobilité

Le taux de pénétration du haut débit était de 53% en mai 2005, contre 50% en décembre, selon Pew Internet qui appelle les pouvoirs publics à réagir.

Pew Internet & American Life Project tire la sonnette d’alarme : le taux de pénétration du haut débit dans les foyers américains freine nettement sa progression et devrait continuer de ralentir. Selon une récente enquête menée par l’institut de sondage auprès de 2 001 personnes, le taux d’internautes américains connectés en haut débit à la maison a augmenté de seulement 6% entre décembre et mai derniers pour atteindre 53%. A titre de comparaison, il affichait une croissance de 20% entre novembre 2003 et mai 2004, période à laquelle il s’établissait à 42%.

Pour tenter de comprendre ce phénomène, Pew Internet s’est penché sur le profil des Américains disposant d’une connexion haut débit en mai dernier. Il ressort de son analyse que 23% d’entre eux naviguent sur le Web depuis plus d’un an et moins de six ans, alors qu’ils étaient 34% dans ce cas en octobre 2002. Et dans le même temps, la part d’internautes non expérimentés est passée de 6% à 4%, tandis que la part de vétérans a plus que doublé pour s’établir à 58%. Autrement dit, les américains connectés en haut débit forme une population vieillissante et la tendance ne tend pas à sinverser.

23% des nouveaux internautes choisissent le haut débit

Aujourd’hui, 32% des Américains ne sont pas connectés à Internet à la maison, selon l’institut de sondage. Et parmi ceux qui se sont équipés l’an passé, seuls 23% ont opté directement pour une connexion haut débit. En conséquence, les Etats-Unis sont passés, entre 2003 et 2004, du dixième au douzième rang des pays où le taux de pénétration du haut débit est le plus élevé, selon le classement de l’OCDE, tandis qu’ils figurent au seizième rang dans le même classement effectué par l’Union internationale des télécommunications (ITU).

Au final, Pew Internet appelle les pouvoirs publics à se mobiliser contre la désaffection des Américains pour le haut débit. Un phénomène qu’il attribue notamment aux coûts des équipements informatiques et de connexion. Les prix d’un accès Internet haut débit sont restés stables entre octobre 2002 et février 2004, à un peu moins de 40 dollars par mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur