Le label “Haut débit pour tous” déplaît à l’Avicca

Cloud

L’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel (Avicca) considère le label “Haut débit pour tous” comme un pur exercice de communication gouvernementale.

Initialement, le label “haut débit pour tous” devait être l’une des propositions phares du Plan France Numérique 2012 présenté en octobre 2008 par Eric Besson, alors secrétaire d’Etat au Développement de l’économie numérique.

Depuis, Nathalie Kosciusko-Morizet a pris le relais au sein du gouvernement.

Rappelons l’objectif officiel de ce label : “encourager le développement d’offres garantissant aux utilisateurs l’accès en haut débit à Internet à des conditions équitables et techniquement satisfaisantes”.

Facilement identifiable (voir www.hautdebitpourtous.telecom.gouv.fr), les opérateurs intéressés doivent proposer des offres d’accès sur la totalité d’un territoire (département) pour un tarif inférieur à 35 euros par mois, matériel compris.

Près de 2% des foyers vivent dans des zones non desservies par le haut débit filaire (ADSL ou câble).

Mais, pour l’Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel (Avicca), le label “haut débit pour tous” ne reste qu’une opération de communication qui laisserait à penser que la fracture numérique va bientôt disparaître.

“Pour le modeste coût de fabrication d’un logo, il permet d’affirmer qu’il n’y a plus de problème de haut débit, alors que d’importants investissements sont encore nécessaires”, considère-t-elle.

L’Avicca s’étonne notamment de ne pas retrouver l’engagement initial. “Chaque Français, où qu’il habite, bénéficiera ainsi d’un droit à l’accès à Internet haut débit, opposable à des opérateurs clairement identifiés”.

Dans son communiqué, l’association rassemblant des collectivités intéressées par les déploiements de technologies numériques et la promotion des usages déclare que “par un habile tour de passe-passe, cette obligation ne figure pas dans le cahier des charges du label [accessible sur le site officiel “Haut débit pour tous” NDLR]”.

(lire la fin de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur