Le marché des PC en hausse au 3e trimestre en France

Cloud

Si les ventes globales des micro-ordinateurs ont augmenté de plus de 6 % en France sur le troisième trimestre, elles cachent les mauvais résultats du marché de l’entreprise en baisse de 7 %. L’ordinateur portable reste le moteur de l’industrie, sur les marchés grand public comme entreprise.

Selon le cabinet d’études Gartner Dataquest, les ventes d’ordinateurs ont augmenté de 6,2 % au troisième trimestre en France par rapport à la même période sur 2001. Cette bonne nouvelle en cache une mauvaise. “Cette croissance est essentiellement attribuée aux bons résultats sur le marché grand public, le marché professionnel n’affichant toujours pas d’amélioration significative”, précise Isabelle Durand, analyste du cabinet en France. Si “le marché français des micro-ordinateurs retrouve une légère croissance au troisième trimestre, on ne peut cependant pas encore parler de réelle reprise”, ajoute-t-elle.

Plus de 425 000 micro-ordinateurs en direction du grand public ont été livrés au troisième trimestre, soit une progression de 21 %. Le secteur des ordinateurs portables est toujours aussi porteur avec 55 % d’augmentation des ventes. En revanche, les entreprises ont moins investi dans les équipements informatiques puisque ce secteur connaît une baisse globale de 3 % dont 7 % pour les ordinateurs de bureau. Les portables d’entreprise connaissent en revanche une bonne tenue avec une progression de 12,5 %. Dell, IBM et Acer en sont les principaux bénéficiaires.

Dell connaît à lui seul la meilleure progression avec près de 28 % du marché, suivi de NEC-CI (26,1 %) et de Fujitsu-Siemens (près de 25 %). IBM, qui s’adresse essentiellement aux entreprises, affiche un recul de plus de 14 %. De son côté, HP (qui réunit désormais HP et Compaq sous la même marque), conserve sa première place mais n’affiche, malgré la fusion, qu’une progression de 1,1 %.

Reprise en 2003 ?“Le quatrième trimestre s’annonce de bon augure sur le marché grand public”, rassure Isabelle Durand. “Une réelle reprise du marché des micro-ordinateurs n’est pas prévue avant l’année prochaine”, précise-t-elle. Si reprise il y a.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur