Le marché du PDA en perte de vitesse

Mobilité

PalmOne et Sony Clié perdent des points. HP tire son épingle du jeu. Sans conteste, le grand gagnant est RIM dont les BlackBerry trouvent un public enthousiaste.

Les ventes d’assistants personnels ont décliné de 4,6 % au premier trimestre 2004 par rapport à la même période un an auparavant selon le cabinet d’étude Gartner. Alors qu’il se vendait plus de 2,8 millions d’ordinateurs de poche au cours des trois premiers mois de l’année 2003, il s’en est à peine écoulé 2,7 millions début 2004. Une baisse essentiellement imputable à PalmOne qui a perdu 10 % de part de marché. Avec plus de 834 000 unités commercialisées en 2004 et 30,5 % des parts, le constructeur reste néanmoins en tête du classement. Suivi de HP (21,2 % pour près de 580 000 pièces écoulées).

La plus forte progression est obtenue par Research In Motion (RIM) qui a vendu plus de 400 000 BlackBerry en 2004 contre moins de 90 000 en 2003. Soit une évolution de plus de 352 %. La possibilité de gérer ses e-mails à distance et de façon sécurisée, voir de téléphoner pour certains modèles, a sensiblement séduit les amateurs d’appareils nomades, notamment en entreprise. Du coup, Dell et ses 6 % de parts de marché (près de 164 000 ventes) fait pâle figure malgré près de 13 % de progression. Quant aux Clié de Sony, ils dépassent les déboires de Palm avec une chute de près de 39 % (230 600 pièces). Le reste des constructeurs occupe, toute marque confondue, plus de 19 % du marché.

352 % de progression

Si les ventes de PDA déclinent, la bataille des systèmes d’exploitation fait rage. Essentiellement entre PalmOS et Windows CE de Microsoft. Si PalmOS conserve encore la tête avec 40,7 % du marché, il n’en perd pas moins plus de 20 % de parts. Rien d’alarmant pour autant. “Le déclin de Palm OS au cours du premier trimestre 2004 n’est pas inattendu”, explique Todd Kort, analyste au Gartner, “parce que nombre d’utilisateurs de Palm ont reporté leur achats en attendant l’arrivée du futur système d’exploitation Cobalt de PalmSource.” En attendant, PalmOS est rejoint par Windows CE qui occupe 40,2 % du marché avec une progression de “seulement” 4,6 %. Avec moins de 2 % du marché, Linux ne convainc pas. Le grand gagnant de l’histoire n’est autre que RIM qui frôle les 15 % de parts de marché et affiche, là aussi, plus de 352 % de progression. Et ses parts devraient continuer à progresser de façon significative puisque RIM a commercialisé ses licences d’exploitation auprès de Nokia, Siemens et Motorola, notamment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur