Le marché français des PC a retrouvé des couleurs en 2003

Mobilité

Les ventes de PC en France sont reparties à la hausse en 2003, portées par le secteur grand public et les ordinateurs portables.

Après deux ans de vaches maigres et un début d’année 2003 difficile, le marché français des ventes de PC renoue avec la croissance. Selon le cabinet d’étude Gartner, le nombre de PC achetés en 2003 a augmenté de 13 % par rapport à 2002, “notamment grâce aux bons résultats du second semestre”, notent les analystes. Avec 1,9 million de machines livrées, le quatrième trimestre a, à lui seul, connu une hausse de 19 %.

Avec plus de 1,3 million de PC commercialisés, HP est le grand gagnant du marché en nombre d’unités. Le constructeur engrange plus de 24 % de parts de marché, avec une progression de 19,5 %. Il est suivi par NEC-CI (près de 13 % du marché avec 712 000 unités vendues) et Dell qui, avec plus de 620 000 produits distribués, connaît la plus forte progression (33,6 %). Viennent ensuite IBM et Fujitsu-Siemens qui occupent moins de 7 % du marché chacun mais progressent respectivement de 21 et 29 %. Les grands perdants sont les intégrateurs qui, bien que s’accaparant 38 % du secteur, ne progressent que de moins de 2 %.

Les portables ont la cote

Les utilisateurs grand public ont fait progresser les ventes de PC personnels de 15 %, à comparer aux 12 % de progression des machines destinées aux entreprises. Mais ce sont les portables qui ont le plus porté cette croissance : leurs ventes ont progressé de 52 %, dont 68 % dans le secteur grand public et 40 % chez les professionnels. La généralisation du Wi-Fi et les améliorations en termes de mobilité et d’autonomie devraient confirmer cette tendance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur