Le nouveau Nokia prend des photos et les envoie

Mobilité
Information - news

Nokia vient de dévoiler son 7650, premier téléphone mobile de sa catégorie baptisée “Imaging”. Fonctionnant sous un OS Symbian, il est compatible GPRS, peut envoyer des MMS (messages multimédias) et dispose d’un appareil photo numérique. Les clichés peuvent être intégrés aux messages et visionnés sur l’écran couleur. L’appareil sera disponible en Europe au deuxième trimestre 2002 pour 550 euros.

Un nouveau type de téléphone mobile est annoncé par Nokia avec son 7650. Le constructeur a dévoilé le 19 novembre ce modèle qui sortira au deuxième trimestre de l’année prochaine en Europe. Plutôt qu’un PDA doté de fonctions de téléphonie, il s’agit d’un téléphone portable fonctionnant sous un OS développé par Symbian (Symbian OS v6.1), le consortium réunissant Nokia, Psion, Ericsson, Matsushita (Panasonic) et Motorola. Le 7650 est compatible GPRS, il pourra donc bénéficier d’un débit plus élevé que celui du GSM. Pratique pour transmettre les messages car, sans claquer tout à fait la porte aux SMS, le petit nouveau inaugure l’arrivée des MMS, les messages multimédias. Plus long que son grand frère SMS, le MMS est un message qui peut être enrichi avec du son ou de l’image. Ça tombe bien, le 7650 incorpore un appareil photo numérique capable de prendre des clichés avec une résolution de 640 x 480 pixels qui s’affichent sur son écran couleur de 176 x 208 pixels. Une mémoire de 4 Mo permet de conserver jusqu’à 12 photos… Un peu juste peut-être. Avec son clavier rétractable, le terminal reste petit (114 x 56 x 26 mm) pour un poids de 154 grammes. Nokia indique une autonomie de 2 à 4 heures en communication et de 90 à 230 heures en veille. Au final, c’est un objet bien sympathique que Nokia nous dévoile, même si les innovations restent timides. On aurait apprécié des fonctions de PDA et une mémoire un peu plus importante. Mais attendons le deuxième trimestre de l’année prochaine pour en juger, sans oublier tout de même que le joujou coûtera environ 550 euros (3 600 francs).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur