Le P-DG de SFR emporté par la lame de fond Free Mobile ?

Marketing

Frank Esser serait sur le départ, sur fond de refonte stratégique de l’organisation et des activités de l’opérateur filiale du groupe Vivendi.

Frank Esser vraiment déstabilisé par l’arrivée de Free Mobile ? Le P-DG de SFR serait sur le départ, selon Le Figaro.

Mais “aucun successeur n’est pour le moment pressenti”, précise le quotidien. La direction de l’opérateur télécoms, filiale du groupe Vivendi, se refuse à tous commentaires sur le sujet.

Mais SFR plancherait sur une nouvelle stratégie pour se différencier dans la nouvelle donne concurrentielle : tarifs, services, organisations.

Avec l’arrivée de Free Mobile, SFR aurait perdu 200 000 clients en deux mois.

Globalement, Free Mobile aurait capté 2,2 millions de clients (source Bouygues Telecom, estimation non confirmés par l’intéressé).

De son côté, Jean-Bernard Lévy, Président du directoire de Vivendi, escompte une baisse de 12% à 15% de la marge opérationnelle de la filiale télécoms française du groupe en 2012.

” Le lancement commercial d’un quatrième opérateur mobile a pour conséquence une refonte significative des tarifs des formules Carrées et Red, qui va peser sur le chiffre d’affaires et les marges de SFR. De façon à en minimiser l’impact, SFR met en place un programme de reengineering de ses processus”, peut-on lire dans le communiqué des résultats financiers sur 2011 du groupe Vivendi (daté du 1er mars, version PDF).

Après la présentation des offres du nouvel opérateur mobile, Frank Esser avait dénoncé “la violence des propos” de Xavier Niel.

Le fondateur de Free s’était montré assez caustique à l’époque vis-à-vis des CGV des offres mobiles de SFR jugées opaques.

“Transporter de la voix, cela a encore un coût, malgré les affirmations de mon homologue”, avait rétorqué le P-DG de SFR, tout en refusant de s’aligner frontalement sur la stratégie de prix agressifs pratiquée par Free Mobile.

Néanmoins, SFR a tenté d’amortir le choc avec l’offre low cost Red (l’équivalent de B&you chez Bouygues Telecom ou Sosh chez Orange).

D’un point de vue stratégique, la filiale télécoms du groupe Vivendi n’a pas non plus apprécié que son concurrent Orange signe un accord d’itinérance avec Free Mobile jugé trop avantageux pour le nouvel entrant (notamment à propos de la 3G).

Frank Esser dirige SFR depuis 2000.

En 2008, il a assuré le rapprochement entre SFR avec Neuf Cegetel, qui a marqué sa véritable arrivée dans les offres triple play, et contribué à ce que SFR soit rattaché à 100% au groupe Vivendi en avril 2011 (en écartant l’actionnaire minoritaire mais néanmoins influent Vodafone).

Là aussi, sur ce front, la bataille est rude et l’opérateur exploitant de la set top box Neufbox Evolution doit faire face à la montée en puissance de Bouygues Telecom (Bbox).

Testez vos connaissances sur le marché de la téléphonie mobile
Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile se partagent le très juteux marché de la téléphonie mobile en France. Connaissez-vous les parcours croisés de ces quatre acteurs de la téléphonie mobile ? Participez à notre quiz.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur