Le PC fête ses 25 ans d’existence

Mobilité

L’IBM 5150, premier “Personnal Computeur ” commercialisé par IBM le 12 août
1981, s’est vendu à l’époque à un million d’unités en quatre ans.

Le 12 août 1981, IBM met en vente une nouvelle machine: l’IBM 5150. Vendu pour 1 565 dollars à l’époque , soit 1 219,1 euros, le PC, “personnal computer”, était né. A l’époque il comportait une mémoire de 16 kilobytes, soit 50 000 fois moins que les PC actuels. Un million de machines seront vendues en quatre ans. Depuis, 1,6 milliard de PC ont été vendus dans le monde et 870 millions sont actuellement utilisés, selon des chiffres communiqués par le cabinet d’études Gartner dans une étude sur les développements futurs du PC publiée à l’occasion des 25 ans du PC. Ce marché représente aujourd’hui un revenu annuel de 200 milliards de dollars par an, soit 155,8 milliards d’euros.

Pourtant l’IBM 5150 n’était pas le premier micro-ordinateur de l’histoire de l’informatique. Dès 1971, Intel avait déjà créé le premier micro-processeur Intel 4004. Cette invention avait suscité l’apparition de nombreuses machines en kit, faisant concurrence aux lourdes machines centrales. Puis, en 1972 le Micral est lancé par l’entreprise française R 2E. Enfin, en 1977, l’Apple II est commercialisé, avec 4 Ko de mémoire vive et un lecteur cassette.

Les “compatibles” d’IBM, des PC en réseau

Mais c’est IBM qui va le mieux tirer son épingle du jeu. Parallèlement au 5150, la société donne naissance à une nouvelle catégorie d’ordinateurs, les ” compatibles”, pouvant fonctionner en réseau avec un PC. Rapidement, dans les bureaux, l’IBM 5150 va remplacer les terminaux connectés à un ordinateur central et s’imposer face à ses concurrents.

Mais le groupe fit appel à des intervenants extérieurs pour la fabrication des microprocesseurs et le développement des logiciels. D’un côté IBM utilisait un microprocesseur Intel. De l’autre, pour le système d’exploitation, IBM avait fait appel à une petite société dirigée par un étudiant, un certain Bill Gates, alors âgé de 25 ans. Dans la décennie suivante, Microsoft et Intel allaient capter l’essentiel des plus-values générées par l’explosion du marché du PC. IBM avait choisi cette option d’architecture ouverte qui fut très rapidement copiée par les autres acteurs du secteur. Et Intel et Microsoft sont aujourd’hui les deux gagnants de l’aventure de l’IBM 5150.

Le PC subit de plus en plus la concurrence de nouveaux appareils, dont les téléphones portables dits “intelligents”. Avec la multiplication des périphériques et des applications, le PC s’est beaucoup compliqué avec le temps. Aujourd’hui, la technologie de virtualisation est un élément clé dans le développement du PC, conclut le cabinet d’études Gartner dans son étude sur les développements futurs du PC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur