Le peer to peer bientôt standardisé ?

Cloud

Le World Wide Web Consortium, en charge de définir les standards du Web, a publié ses premières réflexions à propos d’un standard pour intégrer le P2P directement au sein d’un navigateur.

Jusqu’à ce jour, le peer to peer restait essentiellement l’apanage de logiciels et protocoles dédiés.

Mais cela pourrait changer.

Le World Wide Web Consortium (W3C), qui définit les standards du Web, vient de publier ses premières réflexions autour d’un standard qui permettrait d’utiliser le pair à pair  (P2P) par le biais d’un navigateur lambda sans télécharger un composant tiers comme un plug-in.

L’objectif est de permettre “les échanges entre plusieurs parties avec de l’audio de la vidéo et d’autres systèmes de communication en temps réel sans passer par un serveur tiers (à moins qu’un pare-feu nécessite une passerelle ou pour fournir des services intermédiaires)”.

Pour les développeurs, cela prendra la forme d’interfaces de programmation (API) qui seront capables de déterminer les composants du poste de travail pour détecter la présence d’une webcam, d’un microphone ou de haut-parleurs (les API Devices).

Ces nouveaux outils serviront à encoder les flux issus de ces médias, d’établir une connexion peer to peer et de décoder les flux.

Il semblerait que les récents évènements dans les régions du Moyen Orient et au Maghreb aient contribué à faire prendre conscience que le modèle client-serveur était encore un point de blocage qu’il convenait de faire évoluer.

Le peer to peer directement implémenté au sein du navigateur avait été esquissé en 2009 par la firme norvégienne Opera Software qui développe le navigateur éponyme.

Les travaux du W3C doivent quant à deux prendre fin en février 2013. Le “Web temps réel”, ce n’est pas encore pour tout de suite…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur