Le Pentium 4 nouveau est arrivé

Mobilité

Doublement du cache mémoire, augmentation du niveau de pipeline et nouvelles instructions multimédias constituent les principales évolutions de cette nouvelle puce, gravée en 90 nm et proposée à des prix très compétitifs.

Intel annonce la sortie, lundi 2 février 2004, de six nouveaux processeurs dont quatre de sa nouvelle gamme “Prescott”. Ce nom de code désigne les nouveaux Pentium 4 gravés en 90 nanomètres (90 nm ou 0,09 micron) à comparer aux 130 nm des précédents modèles. Selon Bernadette Andrietti, directrice général d’Intel France “le passage en 90 nanomètres n’est pas une révolution mais une évolution”. Une évolution qui, conformément à la loi de Moore, permet avant tout de multiplier le nombre de transistors par plus de deux. Le Prescott, ou P4E pour “Evolution”, comporte 125 millions de transistors contre 55 millions pour le P4 “Northwood”. La véritable révolution arrivera probablement avec la gravure en 65 nm, prévue pour 2005, et l’éventuel passage à l’architecture 64 bits évoqué récemment par Paul Otellini, directeur des opérations chez Intel.

L’essentiel de ces nouveaux transistors est dédié à la mémoire cache de niveau 2 (L2) qui passe de 512 Ko à 1 Mo. L’architecture en elle-même n’a pas été foncièrement remaniée mais bénéficie d’une nouvelle série d’instructions multimédias ? intitulées SSE3 ? visant notamment à optimiser les rendus 3D. Encore faut-il que les applications intègrent ces instructions pour en tirer parti. Notons par ailleurs une augmentation de la taille du pipeline qui passe de 20 à 30 niveaux. Ce pipeline – qui décompose une instruction en unités d’exécution spécialisées afin de pouvoir traiter plusieurs instructions à la suite – permettra au processeur de monter en fréquence. Avec ses 20 niveaux de pipeline, le P4 actuel semble arriver au bout de ses capacités.

FSB à 800 MHz et HyperThreading

Cadencés à 3,4, 3,2, 3 et 2,8 GHz, les quatre modèles de P4E bénéficient d’un bus frontal (FSB) à 800 MHz (4 x 200 MHz) et de l’HyperThreading, la technologie qui permet le traitement parallèle de deux tâches (un antivirus ou téléchargement et une application bureautique ou jeu vidéo, par exemple). Intel va d’ailleurs généraliser l’HyperThreading à tous ses futurs processeurs de bureau. Ils sont respectivement proposés (par lots de mille) à 417, 278, 218 et 178 dollars. Des prix serrés qui visent notamment à contrer le concurrent direct, l’Athlon 64, dont AMD propose le modèle 3400+ à… 417 dollars. Pour mémoire, le P4 à 3,2 GHz était proposé à 637 dollars à sa sortie au cours de l’été 2003 (voir édition du 23 juin 2003).

Intel profite par ailleurs du lancement de ces nouvelles puces pour enrichir sa gamme de P4 gravés en 130 nm avec un Northwood à 3,4 GHz (qui pourrait être le dernier du genre) ainsi qu’une version Extreme Edition également à 3,4 GHz. Rappelons que, doté de 2 Mo de cache L3, ce dernier vise les joueurs de haut niveau et les utilisateurs exigeants (voir édition du 3 novembre 2003). Ces deux modèles sont respectivement proposés à 417 et 999 dollars.

Une puce en avance sur son temps

Faut-il s’empresser de passer au Prescott ? Si Intel met en avant une amélioration des performances de 20 % en moyenne par rapport au Northwood sur la base de tests processeurs, il n’est pas certain que les plates-formes actuelles en tirent pleinement parti. Le fondeur ne s’en cache pas : le P4E est conçu pour monter en fréquence et devrait fournir le meilleur de lui-même à partir de 4 GHz. Pour la simple raison que l’augmentation du niveau de pipeline risque, avec les applications non optimisées pour les instructions SSE3, de grever quelque peu les performances de la puce. Surtout, le P4E devrait changer de socket dans le courant de l’année afin de garantir la stabilité dans la montée en fréquence. Si les P4E à 3,4 GHz (et inférieurs) sont bien compatibles avec les cartes mères actuelles (chipset 875P et 865), le changement de socket interdira toute évolution possible du matériel au niveau processeur. Intel ambitionne pourtant d’équiper 50 % des machines “performantes” en P4E d’ici la fin du premier semestre 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur