Le Pentium II mobile a son code d’identification

Mobilité

Suite à la découverte d’un jeune informaticien français, Intel a confirmé que certains processeurs Pentium II mobiles recelaient un numéro d’identification similaire à celui des Pentium III.

Intel a aujourd’hui confirmé l’existence d’un code d’identification au sein de certains processeurs Pentium II mobiles, destinés aux ordinateurs portatifs. Connus sous le nom de Dixon, ces puces présentent un numéro de série unique codé sous 96 bits (3 paquets de 32 bits) et représentent une sorte de prototype du tatouage controversé présent sur les Pentium III (voir éditions du 19 février 1999 et du 28 janvier 1999). Selon Intel, le codage serait présent sur les puces Pentium II 333 MHz et 366 MHz, ainsi que sur les Celeron mobiles cadencés à 266 MHz et 300 MHz, ces modèles ayant été commercialisées depuis le 25 janvier dernier.

Le code individuel sur les Pentium II a été découvert par Pierre Chassaing, un étudiant en informatique de 23 ans, lorsqu’il a interrogé un portable Dell Inspiron 7000 avec un utilitaire nommé WCPUID. Afin d’apaiser les rumeurs sur les intentions d’Intel concernant l’introduction du codage, le porte-parole d’Intel a indiqué : “Il s’agit d’une erreur dans un nombre limité de processeurs mobiles. Nous fournirons un patch BIOS dans la prochaine journée. Cela n’était pas intentionnel”.

Pour en savoir plus :

* le texte de Pierre Chassaing

* http://www.intel.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur