Le plus grand salon du jeu vidéo est désormais allemand

Cloud

Faute de concurrence américaine et anglaise, la Game Convention de Leipzig
est en train de s’imposer.

Lors de la conférence organisée le 18 juin par la chambre du commerce franco-allemande de Paris, à peine une dizaine de journalistes ont fait le déplacement. Et pourtant l’annonce faite était de taille puisqu’elle concernait l’édition 2007 de la Game Convention de Leipzig (Allemagne).

Lancé en 2000, ce salon du jeu vidéo s’est progressivement imposé comme une référence en Allemagne, puis en Europe avant de rayonner au niveau mondial. Les exposants choisissent de plus en plus souvent cette manifestation pour réaliser des “premières” qu’on avait plutôt l’habitude autrefois de voir aux États-Unis ou en Grande-Bretagne. Ils seront autour de 390 cette année et occuperont une surface de 115 000 m2 (contre 90 000 m2 l’année précédente).

200 000 visiteurs

La fréquentation explose d’une année sur l’autre. Sans prendre trop de risque, on peut dire que l’objectif de 200 000 visiteurs devrait être atteint en 2007 ! A titre de comparaison, les plus grosses manifestations françaises atteignent dans les 20 000 visiteurs… Plus de 2 600 journalistes ont couvert l’édition précédente de la Game Convention, mais peu de Français dans le lot faute d’avoir gardé les yeux rivés sur les pays anglo-saxons.

Or l’ancien salon de référence mondiale, l’E3 de Los Angeles, n’est plus que l’ombre de lui-même, les sociétés du jeu vidéo faisant désormais des présentations privées dans les hôtels, et les expositions londoniennes ont implosé elles aussi.

Ne parlons pas des salons du jeu vidéo en France coincés entre le petit IDEF réservé aux professionnels de la distribution, le Micromania Games Show organisé par l’enseigne de magasins pour ses clients ou des manifestations qui sont plutôt en réalité des épreuves de sélection pour des compétitions internationales de jeu en réseau autour desquelles on trouve quelques stands sans véritable intérêt.

7 % de filles

Alors comment un salon situé dans l’ancienne Allemagne de l’Est a-t-il réussi à faire mieux ? Tout d’abord, les organisateurs visent plusieurs cibles en même temps. Plusieurs halls immenses sont dédiés au grand public. Contrairement à l’E3, les jeunes filles en maillot de bain ne sont pas interdites sur les stands, des attractions que le public plutôt masculin apprécie énormément.

Il n’y avait que 7 % de filles en 2000 mais les organisateurs font tout pour s’ouvrir à d’autres publics. En témoigne le nouvel espace Famille dédié aux parents et aux grands-parents. Grâce à une architecture moderne (le lieu d’exposition n’a qu’une dizaine d’années), les déplacements sont relativement réduits.

Les professionnels ont eux aussi leurs propres halls pour parler business dans des box loin de toute cette agitation. Du fait de la situation géographique centrale en Europe, on rencontre de nombreuses personnes venues des pays de l’Est, notamment des développeurs. Car en parallèle se déroule aussi la GC Developers Conference, un cycle de conférences sur plusieurs jours où viennent parler les stars du milieu.

Leipzig mieux desservie

Pour se changer les idées, les joueurs pourront se retrouver devant le salon où sera aménagée une zone de sports freestyle et même une piscine. Le soir de l’inauguration, un concert sera donné en ville : l’orchestre philharmonique de Prague jouera les plus grands thèmes des jeux vidéo.

Le seul reproche qui pourrait être fait à l’organisation est la desserte de Leipzig. Mais depuis l’année dernière il existe une ligne d’avion directe depuis Paris. La Deusche Bahn met en place aussi une promotion spéciale : pour 89 euros, il sera possible d’aller et revenir depuis n’importe laquelle de ses gares jusqu’à Leipzig. Rappelons que depuis peu le TGV Est européen permet d’arriver facilement en Allemagne.

La Game Convention se tiendra du 23 au 26 août de 9 à 18 heures (certains jours jusqu’à 20 heures) après une journée où même la zone grand public sera réservée aux professionnels. La GC Developers Conference se tiendra du 20 au 22 août.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur