Le printemps sera numérique pour Paris

Mobilité
Information - news

Bertrand Delanoë présentera d’ici le mois de juin un programme TIC qui prendra en compte les infrastructures et les usages.

Il y en aura pour tous les goûts : haut débit, sans fil et bas débit. La Municipalité de Paris vient d’annoncer qu’elle compte présenter un programme TIC “concerté et global” baptisé Paris Ville Numérique dans le courant du printemps prochain. Ces mesures porteront à la fois sur les infrastructures et les usages des nouvelles technologies.

A l’occasion des voeux du Maire de Paris adressés à la presse en début d’année, Bertrand Delanoë avait annoncé son intention de lancer un appel d’offres afin de couvrir entièrement la capitale en haut débit (voir édition du 4 janvier 2006). Dorénavant, on sait que le programme sera plus large.

Sur le volet des technologies d’accès, la mairie de Paris compte faire des efforts pour développer le haut débit mais aussi vulgariser le Wi-Fi. Pour les classes de population les plus démunies, il souhaite proposer un “accès Internet universel” qui resterait néanmoins une connexion bas débit.

Recours contre le décret relatifs aux redevances réseaux

L’équipe municipale en charge des TIC rencontre un premier obstacle avec le décret du 29 décembre 2005 relatif aux tarifs de redevance acquittés par les exploitants de réseaux de communication électronique. Elle estime que ce texte ne prend pas en compte la spécificité du réseau parisien “très dense et immédiatement exploitable”.

Du coup, elle a déposé un recours devant une juridiction administrative. Mais d’ores et déjà, la Ville s’est engagée à modifier la structure du barême des redevances payées par les opérateurs et d’en abaisser les tarifs de manière très significative. Une bonne nouvelle pour les fournisseurs d’accès ultra haut débit comme Erenis ou CitéFibre qui développent leur activité dans Paris intra muros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur