Le roi du spam condamné à 47 mois de prison aux Etats-Unis

Cloud

Reconnu coupable d’envois massifs de spam, le récidiviste Robert Soloway a écopé d’une peine de près de 4 ans d’emprisonnement.

Un homme, décrit par Microsoft comme l’un des dix plus grands spammeurs au monde, a été condamné à près de quatre ans de prison pour fraude, envoi de spam et évasion fiscale.

Robert Soloway, baptisé le roi du spam, a reconnu avoir utilisé un utilitaire appelé Dark Mailer pour envoyer plus de 50 000 e-mails par heure à des internautes. Pour contourner les filtres anti-spam, le logiciel remplaçait les en-têtes des e-mails par l’adresse de chaque destinataire. “J’assume la totale responsabilité de mes actes. Je suis désolé pour toutes ces personnes qui ont reçu ces e-mails“, a-t-il déclaré. “Je suis très embarrassé et gêné.”

Le ministère public avait requis neuf ans de prison, compte tenu de l’ampleur de ses activités et du fait qu’il avait déjà été pris en 1999 pour les mêmes motifs et qu’à l’époqe, il avait déjà promis d’y mettre un terme. Mais le jeune homme avait alors déménagé dans un autre Etat et avait poursuivi ses activités.

“Le gouvernement estime qu’il est important, dans cette affaire de fraude par e-mail sans précédent, de reconnaître et d’annoncer publiquement que la fraude par e-mail constitue un délit grave”, ont déclaré les représentants du ministère public. “Les coûts financiers et sociétaux d’un tel délit sont considérables.”

La défense a demandé aux juges de faire preuve d’indulgence puisque le logiciel de Robert Soloway ne provoquait aucun dysfonctionnement sur les PC de ses victimes, n’essayait pas de propager des logiciels malveillants ni ne promouvait de contenu pornographique.

Sa peine d’emprisonnement de 47 mois sera assortie d’une période de mise à l’épreuve de trois ans et de 200 heures de travail d’intérêt général. Les procureurs souhaitent saisir 705 000 dollars sur les biens de Soloway, mais ce dernier soutient que l’argent a déjà été dépensé dans sa quasi-totalité.

Microsoft a aussi gagné un procès contre Soloway et obtenu 7,8 millions de dollars de dommages et intérêts, dont l’éditeur a peu de chance de voir la couleur. Un FAI américain a également obtenu plus de 10 millions de dollars dans une affaire similaire.

Suite à l’évasion d’un autre spammeur le week-end dernier, il est probable que Robert Soloway purge sa peine dans une prison de haute sécurité.

Traduction de l’article “Spammer sent down for 47 months” de Vnunet.com en date du 23 juillet 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur