Le Samuel 2 succède au Cyrix III

Mobilité

Le successeur du Cyrix III prend forme sous le nom de Samuel 2, un processeur cadencé entre 700 et 800 MHz avec un cache L2 de 64 Ko. Un processeur d’entrée de gamme qui sera tout de même gravé en 0,13 micron et s’installera sur un Socket 370.

VIA Technologies présentera, en février 2001, son nouveau microprocesseur : le Samuel 2. Un nouveau nom pour désigner le successeur du Cyrix III qui permet à VIA de se refaire une virginité sur une gamme en manque de confiance. Le Samuel 2 devrait être proposé en 700, 733, 800 MHz, voire plus (voir édition du 11 décembre 2000) contre 500 à 700 MHz pour son prédécesseur. Un cache de niveau 2 (L2) à 64 Ko fait son apparition et vient compléter le L1 à 128 Ko. Le Samuel 2 se branchera sur un Socket 370 garantissant la compatibilité des cartes mères et exploitera un chipset pour SDRam 133.

Un processeur d’entrée de gamme

Autre nouveauté, le Samuel 2 sera gravé en 0,13 micron grâce au partenariat signé avec Taiwan Semiconductor Manufacturing Co (TSMC) car, rappelons-le, VIA Technologies ne possède pas d’usine de production. Un accord qui le place au même niveau qu’Intel ou AMD en matière de fabrication. VIA compte produire une quinzaine de millions du Samuel 2 afin d’occuper 10 % du marché des processeurs. Comme le Cyrix, le Samuel 2 devrait se positionner sur l’entrée de gamme, un marché qu’Intel et AMD semblent délaisser.

Par ailleurs, selon The Register, VIA préparerait une puce tout-en-un avec processeur central, processeur graphique et chipset de gestion de la Ram. Une solution clé en main qui permettrait donc de gagner de la place mais aussi du temps en termes d’intégration sur les chaînes de montage. Rappelons qu’avec le Timna, Intel s’y était cassé les dents essentiellement pour des raisons techniques (voir édition du 2 octobre 2000). VIA réussira-t-il là où Intel a échoué ?

Pour en savoir plus :

Le site de VIA Technologies


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur