Le secteur des ERP tiré par les projets e-business

Mobilité

Le secteur des ERP intègre aujourd’hui toutes les tendances du moment, CRM, e-procurement, marketplaces, ASP? Le back-office est, semble-t-il, envisagé dans une perspective plus globale au point de le coupler véritablement avec des solutions de front-office. Une évolution qui permet de tirer vers le haut le marché de l’ERP après un passage à l’an 2000 particulièrement difficile.

Selon les derniers chiffres d’IDC, le passage à l’an 2000 a réellement plombé la croissance du marché de l’ERP sur l’ensemble de l’année. La croissance est en effet de 10,6 % pour l’année 2000 (éditeurs et sociétés de services), soit à peine plus de 10 milliards de francs. Les entreprises ont mobilisé tous leurs efforts et surtout leurs investissements afin de mettre à jour leur parc informatique au détriment de projets ERP. Si aujourd’hui le marché repart, l’année 2000 marque tout de même un tournant dans les stratégies des sociétés. Ces dernières intègrent dorénavant leur projet ERP dans une vision plus globale, notamment en l’intégrant dans un projet front-office.

En 2001, la quasi-totalité des projets ERP seront liés à l’e-business“Même si aujourd’hui l’impact direct des applications e-business sur le marché des services ERP reste limité, la plupart des acteurs interrogés ont intégré cette problématique dans leur offre de services ERP”, déclare Franc Nassah, le responsable de l’étude. Selon les premiers chiffres avancés par IDC, plus de 50 % des projets de services ERP en 2000 était liés à l’e-business. En 2001, cette proportion devrait se rapprocher des 100 %. Une des principales conséquences sera un repositionnement stratégique des offres des sociétés de services qui devront valoriser leur prestation d’accompagnement des applications e-business autour d’un ERP et se repositionner sur les thèmes actuels de l’e-business (marketplaces, portails, e-procurement, CRM). Pour IDC, le message est clair : c’est le marché du front-office qui tirera vers le haut les projets ERP. Dès lors, IDC estime que ce marché enregistrera une croissance moyenne supérieure à 15 % sur la période 2000/2005

Une poussée prévue de l’infogérance

Pour autant ce n’est pas la seule évolution que connaîtra le secteur. Les projets ERP passent en effet d’une problématique d’implémentation à une problématique d’exploitation, notamment par une complexité croissante des ERP. En effet, les informations gérées par l’ERP sont de plus en plus critiques et nombreuses. Les entreprises souhaitent donc se décharger de l’exploitation pour la laisser à un prestataire dont c’est le métier. Autrement dit, les sociétés se tourneront vers l’infogérance. Ce sera d’ailleurs selon IDC le marché le plus dynamique en ce qui concerne les ERP avec une croissance de 19 % en moyenne à l’horizon 2005. Le marché ASP, en revanche, ne devrait décoller que d’ici 1 ou 2 ans. Pour le moment, il est resté marginal.

Pour en savoir plus : IDC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur