Le secteur des services informatiques reste très concurrentiel

Mobilité

Le marché des services informatiques connaît une multitude d’acteurs. Ce qui implique, selon Gartner, un marché très fragmenté dans lequel aucun acteur ne semble réellement prendre le dessus.

Si le marché des services voit l’arrivée massive des constructeurs informatiques (voir édition du 23 juillet 2001) qui trouvent là un moyen d’échapper au ralentissement économique mettant à mal le marché des PC, celui-ci n’en reste pas moins très fragmenté. Selon une étude de Gartner sur le marché des services informatiques, aucun acteur ne se démarque véritablement dans ce secteur. Et surtout, les dix premières sociétés représentent un peu moins de 20 % du marché, soit environ 22 milliards de dollars en 2000.De ce fait, IBM – qui domine toujours le marché des services avec plus de 33 milliards de dollars de revenus sur l’année 2000 – ne possède que 5 % du marché, devant EDS (2,9 %), Fujitsu (2 %), Computer Sciences (1,6 %) et Accenture (1,5 %). Malgré leur croissance négative, Cap Gemini Ernst&Young et Xerox parviennent a atteindre 1,1 % de parts de marché tandis que HP et Compaq poursuivent tous deux leurs désirs de s’ouvrir vers les services avec 1,1 % du marché chacun. Enfin, NTT Data clôt le groupe des dix plus grosses entreprises avec 1 % du marché. Ces dix plus grandes sociétés de services ont réalisé 122 milliards de dollars de revenus pour l’année 2000. Malgré une année 2000 peu favorable, Gartner estime que le secteur des services s’est plutôt bien comporté. “Avec 2001, qui voit le marché redémarrer, cette segmentation devrait perdurer”, précise Michel Palma, analyste chez Gartner. Et d’ajouter que sur les 15 000 sociétés de services présentes aux Etats Unis, les 400 premières ne représentent que 50 % du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur