Le secteur du stockage n’échappe pas à la récession

Cloud

Les entreprises du secteur du stockage annoncent à tour de rôle des profit warnings sur leur chiffre d’affaires. La raison invoquée ? Les entreprises préfèrent attendre que la situation économique s’améliore.

Décidément, le ralentissement économique ne cesse d’avoir des répercussions sur l’ensemble des secteurs informatiques. Même les secteurs promis à une belle croissance sont touchés. Après avoir freiné le renouvellement de leur machines, les entreprises ont grignoté la plupart des budgets, allant même jusqu’à mettre en jeu leur sécurité en ne déployant pas de façon optimale leurs solutions de sécurité (voir édition du 10 juillet 2001). Aujourd’hui, c’est le secteur du stockage qui est victime de la vague de récession qui touche les leaders du secteur comme les plus petits acteurs.

EMC, numéro un des matériels et logiciels de stockage de données, a publié récemment des résultats trimestriels en baisse. Son chiffre d’affaires (2,02 milliards de dollars) est en recul de 6 % sur un an et de 13,7 % par rapport au premier trimestre. La marge brute, elle, a chuté à 47 %, contre 57,9 % au deuxième trimestre 2000. Tout comme les constructeurs informatiques, EMC a été obligé de procéder à une baisse des prix sur certains appareils de stockage de données. Seuls les revenus issus de la branche logicielle d’EMC ont pu compenser la baisse des investissements technologiques. Une semaine auparavant, Veritas Software lançait un profit warning, suivi du fabricant de périphériques de stockage de données Advanced Digital Information, qui justifiait son annonce par les annulations de commandes enregistrées à la fois aux Etats-Unis et en Europe. Network Appliance, Qlogic et Emulex n’échappent pas à la règle et se retrouvent eux aussi dans la tourmente. BMC Software a aussi alerté que ses bénéfices seraient inférieurs aux prévisions.

Des vagues de licenciements à prévoir

Certaines sociétés ont commencé à procéder à des licenciements, tel StorageNetworks qui devrait se séparer de 200 employés. Selon nos confrères de CRN.com, les licenciements pourraient être supérieurs à ce qui a été annoncé pour le moment. La société avait déjà procédé à 600 suppressions d’emploi en décembre dernier.

Cette situation devrait perdurer et avoir de réelles conséquences sur le marché du stockage. Michael Ruettgers, président du groupe EMC, estime que l’“on peut désormais s’attendre à ce que les dépenses de technologies de l’information diminuent, pour la première fois depuis des décennies”. Le cabinet Dataquest a même revu à la baisse les prévisions de ce marché pour les années à venir. Les analystes estiment en effet que le marché devrait représenter, d’ici 2004, 6,1 milliards de dollars soit une baisse de 25 % par rapport à ce qu’ils prévoyaient il y a encore quelques mois.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur