Le spam atteindra 99 % des courriers électronique en 2007

Cloud

Selon la société Secuserve, le nombre de spam en France a doublé en 2006. Les
spams image comptent désormais pour 25 % du trafic.

En décembre 2006, 95 % des e-mails échangés en France étaient constitués de spams selon Secuserve, société française spécialisée dans la protection des messageries électroniques. Contre 80 % des e-mails, un an plus tôt. Selon Secuserve, le volume de spams a doublé en 2006.

L’augmentation de l’usage de la messagerie électronique a également augmenté d’une année à l’autre. En décembre 2006, le nombre de courriels reçus par jour s’élève à 92 (spam et non spam, tout genres confondus) contre 56 un an auparavant, selon Secuserve qui s’appuie sur sa solution e-securemail installée chez plus de 650 sociétés. Et le spam a poursuivi sa progression à travers cette augmentation de l’usage de la messagerie Internet.

Selon Secuserve, 30 % des pourriels proviennent des réseaux de PC Zombies, les machines des particuliers et, plus rarement, des entreprises infectées et contrôlées à distance par des individus malintentionnés. De plus, l’année 2006 a connu l’explosion des spams image dont la structure (une image contenant le texte du message) échappe plus facilement à la virulence des systèmes de filtrage. A fin 2006, les spams images représentent 25 % du trafic du courrier électronique alors qu’ils étaient quasiment inexistant douze mois plus tôt.

Propagande financière

Selon Secuserve, la moitié de ces spams images sont le faits de petites sociétés côtés en bourse. Baptisés “spam stock”, les pourriels émanant de ces entreprises sont exploités à des fins de propagande en incitant son destinataire à investir dans les actions ainsi mises en avant.

La situation devrait encore s’aggraver en 2007. Secuserve prédit que le seuil des 99 % de spams sera franchi. “Ce seuil ne sera pas perceptible directement par les utilisateurs, mais les opérateurs et fournisseurs de services emails seront les premiers concernés par cette explosion…”, alerte Philippe Rèbre, directeur technique et responsable du Laboratoire Secuserve, dans le communiqué. Selon le prestataire, le coût du spam en France en 2006 pour les entreprises s’élève à 2,73 milliards d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur