Le téléphone portable plus dangereux que le tabac

Mobilité

Un rapport publié par un neurologue mondialement reconnu suscite la colère de l’industrie de la téléphonie mobile.

Un neurochirurgien a lancé une mise en garde contre les méfaits du téléphone portable, qui pourrait induire un risque plus grave pour la santé que la fumée de cigarettes. Le Dr Vini Khurana a révélé ses conclusions (PDF) après examen de certains rapports sanitaires relatifs au téléphone portable, sans mener lui-même de nouvelles recherches.

Selon le chirurgien, le risque de tumeurs cérébrales est multiplié par deux chez les utilisateurs de téléphone portable, mais ces tumeurs mettent 10 ans à se développer.

“On pense que ce danger présente des ramifications en termes de santé publique plus larges que l’amiante et la cigarette. Ces risques nous concernent tous, en particulier la jeunesse, et touchent même les très jeunes enfants”, a déclaré le Dr Khurana. “Il existe de plus en plus de preuves matérielles démontrant un lien entre l’utilisation du téléphone portable et l’apparition de certaines tumeurs cérébrales.”

Mais ces conclusions ont été rejetées par la Mobile Operators Association (MOA). “Il s’agit d’une évaluation sélective de la littérature scientifique par un seul individu qui ne présente aucun nouveau rapport d’étude“, s’est défendue la MOA par l’intermédiaire d’une porte-parole.

“Ce rapport n’a pas été publié dans un journal évalué par les pairs et ne présente aucune analyse équilibrée des études de radiofréquences publiées, tenant compte de la qualité scientifique relative de différentes études. Ces conclusions s’opposent à celles de l’Organisation Mondiale de la Santé et de plus de 30 autres rapports scientifiques d’experts indépendants qui n’ont révélé aucune preuve d’un quelconque danger des signaux radio basse fréquence pour la santé.”

Traduction de l’article Mobiles ‘more dangerous’ than smoking de Vnunet.com en date du 1er avril 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur