Le VRML est mort, vive le Web3D

Cloud
Information - news

Le consortium VRML change de nom. Rebaptisé Web3D, il entend mettre en place un nouveau standard graphique pour la 3D sur Internet d’ici la mi 99.

Après une longue période de silence, les membres du consortium VRML réunis cette semaine à Palo Alto en Californie semblent à nouveau s’intéresser à la 3D sur Internet. Ils viennent d’annoncer le changement de nom de leur groupement et veulent mettre au point un nouveau standard d’ici le milieu de l’année prochaine.

Le consortium qui rassemble entre autres Microsoft, Sony et Platinum Technology, n’a en effet pas su imposer le VRML (Virtual Reality Mark-up Language), un langage proche du HTML qui permet de créer des scènes et des univers 3D téléchargeables en temps réel. Il compte repenser complètement sa technologie en lui ajoutant notamment certains modules de Chromeffects, un langage 3D développé par Microsoft.

Neil Trevett, le président du nouveau consortium qui est aussi vice-président de 3Dlabs, explique que le futur standard ne sera pas monolithique comme le VRML. Il rassemblera au contraire plusieurs composants standards qui seront compatibles entre eux et avec les autres standards du Web comme le XML (du HTML étendu), le DOM (pour les pages dynamiques) et le Mpeg 4 (pour le multimédia interactif).

Ce choix permettra à terme de mettre au point des contenus 3D pour les micro-ordinateurs mais aussi pour les appareils électroniques grand public (set-top boxes, WebTV… ) et même les équipements de poche connectés à Internet (organiseurs, téléphones mobiles). Trevett espère que les spécifications du standard Web3D seront achevées en août 1999 et pourront être présentées pour le Siggraph à Los Angeles.

Pour en savoir plus : http://www.vrml.org.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur