Le Web, premier conseiller médical des internautes français

Cloud
Information - news

En quelques années, le Web est devenu la principale source d’information médicale. Selon une étude, il tend à modifier la façon dont les internautes français appréhendent leur santé.

L’Internet est désormais la première source d’information des internautes français qui se soucient de leur santé. Environ 51 % des internautes se tournent vers le Web pour trouver des informations relatives à la santé devant les médecins (35,7 %), les livres (4,7 %), l’entourage (4 %), les journaux (3,2 %) et les pharmaciens (1,4 %). C’est ce qui ressort d’une étude réalisée auprès de 2 336 personnes recrutées sur les sites Doctissimo, le Journal du Net et le Journal des Femmes pour le Benchmark Group. Les informations sur les pathologies et les conseils d’hygiène de vie sont les plus recherchés sur la Toile. Des comportement qui n’ont rien d’aléatoire : 77 % des sondés déclarent consulter régulièrement les sites spécialisés.

Près de 70 % des internautes estiment que le Web a modifié la façon dont ils gèrent leur santé. Dans 50 % des cas, le Web est perçu comme une source d’informations qui permet à l’internaute de mieux appréhender son problème sanitaire, voire celui de son entourage (46 % environ). Et pour plus de 30 %, la consultation en ligne apparaît comme un complément ou un éclaircissement des explications du médecin. Compréhension des traitements, incitation à consulter un médecin et préparation à un rendez-vous médical font également partie des motivations des internautes à consulter les sites Web médicaux. “Mais le commerce en ligne de médicaments pourrait se développer massivement si l’accès aux traitements devient plus difficile et plus coûteux pour les patients français, dans le cadre des réformes du système de soins par exemple”, soulignent les auteurs de l’étude.

Les achats en ligne encore peu répandus

Si le Web est également un vecteur de consommation de médicaments non distribués en France, l’achat en ligne n’est pratiqué par 3,6 % des sondés. Et seuls 0,4 % déclarent y avoir souvent recours. La DHEA, la célèbre pilule du rajeunissement, est le produit le plus recherché avec la mélatonine et les produits amaigrissants. Plus que la consommation, l’information reste la première demande des internautes. La possibilité de poser des questions à un médecin en ligne apparaît comme le premier service (95 % des réponses) dont les internautes aimeraient disposer, suivi par la gestion du dossier médical.

Si les services de santé en ligne ont connu un démarrage timide, les sites Web spécialisés rencontrent aujourd’hui un succès phénoménal. De moins de 100 000 pages consultées quotidiennement en moyenne en 2000, le site Doctissimo.fr enregistre aujourd’hui plus de 1,5 million de pages vues par jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur